Les Impôts réclament 1,695 milliard de F Cfa à Attijari

Date:

APRES LA DOUANE DANS L’AFFAIRE BAOBAB INVESTMENT

Baobab Investment dont les titres fonciers ont été rachetés par Attijari à hauteur de 7 milliards de F Cfa, traînait plusieurs ardoises. À la suite de la Douane, pour laquelle la banque a accepté d’endosser les 3 milliards de F Cfa que lui devait Baobab au titre de la Tva, les Impôts réclament à l’établissement bancaire le paiement de 1,695 milliards de F Cfa que lui devait Baobab.

Après la Douane, c’est au tour des Impôts et Domaines de se signaler à Attijari Bank dans l’affaire Baobab Investment. Selon des sources très sûres, le Fisc a notifié à l’établissement bancaire une ardoise de 1,695 milliard de F Cfa que lui devait Baobab Investment qui a pris depuis lors la clef des champs. Elle-même créancière de Baobab, Attijari qui a racheté devant le juge des criées ses titres fonciers à hauteur de 7 milliards de F Cfa, a désormais l’obligation de payer cette somme qui devrait être défalquée de la manne financière versée au tribunal. On devrait en savoir plus sur la réaction de la banque, après cette notification puisqu’elle est tenue de payer cette somme.

Déjà, la Douane avait dû contraindre l’établissement bancaire à la table des négociations avant qu’Attijari ne s’engage à endosser les 3 milliards de F Cfa que lui devait Baobab Investment. Cette société avait bénéficié du régime de suspension de la Tva qu’elle s’était engagée à payer trois ans après son installation. L’échéance est arrivée à terme en 2008 et entre temps, Baobab qui devait construire des hôtels sur la Corniche et au Cap Manuel, a importé près de 8 milliards de F Cfa en matériel. Mais à la date échue, la Douane, comme le Fisc, n’avaient pas vu l’ombre d’un sou. La Douane avait d’ailleurs déclenché une procédure judiciaire devant le Tribunal, mais sa demande de saisie des titres fonciers de Baobab avait été rejetée. Plus tard, on fera comprendre aux douaniers que Baobab est en liquidation, ce qui empêchait toute poursuite. Mais contre toute attente, Attijari à qui Baobab devait aussi de l’argent a été autorisée par le Tribunal à acheter les titres fonciers à hauteur de 7 milliards de F Cfa.

Baobab Investment, qui se révèle être un vrai scandale financier doit aussi 3 milliards de Fcfa à « Générale d’entreprise », son maître d’ouvrage pour la construction des hôtels. Une autre créance est due à AZ Color pour des fournitures non payées mais aussi à l’architecte des travaux.

Cheikh Mbacké GUISSE

lasquotidien.info

1 COMMENTAIRE

  1. CBAO ATTIJARI ,c’est des voleurs!
    En juillet dernier ils ont fait une promotion à 7.5% quand j’ai souscris à un pret ils m’ont fait deux prets à 8.78% et 14.7% soit un taux moyen de 12%.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

DEPECHES

DANS LA MEME CATEGORIE
EXCLUSIVITE

Mise à jour du règlement intérieur de l’assemblée nationale : Le groupe de travail dépose ses conclusions

XALIMANEWS-Un groupe de travail chargé de réviser le Règlement...

Contrats pétro-gaziers : Petrosen doit 800 milliards FCFA aux opérateurs

XALIMANEWS-Le Directeur général de Petrosen Holding, Alioune Guèye, a...

Cedeao : Le Bureau condamne l’attitude de Guy Marius Sagna

XALIMANEWS-« Le Bureau de la Cedeao tient à exprimer sa...

La Une des quotidiens du mercredi 24 juillet 2024

La Une des quotidiens du mercredi 24 juillet 2024