Les syndicalistes de Jean Lefèbvre reçus hier par Pape Samba Mboup

Date:

POUR UN RÉCHAUFFEMENT DES RELATIONS ETAT DU SÉNÉGAL- BARA TALL

Le moins que l’on puisse dire, c’est que les autorités veulent éteindre le feu qu’ils avaient allumé contre Bara Tall. Après la rencontre entre le Premier ministre Souleymane Ndéné Ndiaye, Karim Wade et Bara Tall, c’était hier au tour du chef de cabinet du chef de l’Etat de rencontrer les membres du Syndicat de l’entreprise Jean Lefèbvre Sénégal. Convaincu que le locataire du Palais ne disposait pas de toutes les informations, Pape Samba Mboup, « très sensible » à la détresse des 3000 agents contraints actuellement au chômage, a promis de ne ménager aucun effort pour redonner vie à l’entreprise. D’ailleurs, il promet de s’en ouvrir au Chef de l’Etat dans les prochaines heures.

Au rythme où s’accumulent les rencontres pour discuter de la situation de Jean Lefebvre, c’est comme si toute la République a décidé de s’investir pour réchauffer le coup de froid qui s’est abattu sur les relations entre le chef de l’Etat, Me Abdoulaye Wade et le patron de la structure, Bara Tall. Après l’audience que le Premier ministre Souleymane Ndéné Ndiaye, flanqué des ministres Karim Wade et Abdoulaye Diop a accordée en fin de semaine dernière, à Bara Tall, c’était hier au tour du chef de cabinet de Wade de prendre langue avec les membres du Syndicat de Jls. Lors de la rencontre, ils ont expliqué à Pape Samba Mboup comment, durant ces cinq dernières années, l’Etat a asphyxié l’entreprise et plongé ses 3000 agents dans une détresse jamais égalée. Aussi, ont-ils dressé un bilan très détaillé des répercussions négatives que l’attitude de l’Etat a engendrées au sein de Jls.

Selon nos informations, le chef de cabinet du président de la République, fidèle à son franc-parler, a déclaré que Me Wade n’avait pas en sa possession toutes les informations concernant le différend Etat du Sénégal-Jean Lefebvre. C’est pourquoi, d’ailleurs, il a promis à ses hôtes de s’investir personnellement pour que la brouille entre les deux parties connaisse un dénouement heureux. Non seulement il plaidera pour que les dettes de la société soient épongées, mais aussi il se battra afin que celle-ci recommence à bénéficier des marchés de l’Etat. Une position déjà défendue par le chef du gouvernement, qui, lors d’une récente rencontre avec Bara Tall, s’était clairement indigné du fait que Jls soit écartée de l’attribution des marchés.

Daouda THIAM

lasquotidien.info

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

DEPECHES

DANS LA MEME CATEGORIE
EXCLUSIVITE

Automobile : le Sénégal à l’ère des véhicules 100% électriques

XALIMANEWS-Loxea, filiale de CFAO Mobility spécialisée dans les solutions...

Audit au Port autonome de Dakar : Waly Diouf Bodian rassure les syndicats et les travailleurs

XALIMANEWS-Le directeur général du Port autonome de Dakar, Waly...

Maître Augustin Senghor restez zen et poursuivez la mission ! (Par Mbaye Jacques Diop)

Ces derniers temps le président de la fédération sénégalaise de football, Maître...