Linguère : Un père de famille et son fils accusés d’avoir charcuté à mort un jeune homme

Date:

XALIMANEWS-Une affaire de meurtre a secoué la commune de Barkedji, située dans le département de Linguère, où un père de famille et son fils ont été appréhendés par la Brigade de gendarmerie locale. Selon L’Observateur, ils sont suspectés d’avoir battu à mort un jeune homme du nom de Moussa Sow, âgé d’une vingtaine d’années. 

Les événements se sont déroulés vendredi dernier dans la brousse de la commune de Barkedji.

Le père et le fils, identifiés respectivement comme A. Sow et M. Sow, étaient à la recherche de leur troupeau lorsqu’ils ont rencontré Moussa Sow, avec qui ils entretenaient des relations tendues depuis environ deux ans. Une altercation verbale a éclaté entre eux, se transformant rapidement en une violente bagarre, informe le journal. 

Équipés de coupe-coupes, les individus se sont affrontés violemment. D’après le récit du journal, Moussa Sow, physiquement moins fort, a été victime de plusieurs coups à divers endroits de son corps. 

Malgré son transport à l’hôpital départemental de Linguère, il a malheureusement succombé à ses blessures avant même de recevoir des soins médicaux, selon les informations fournies par L’Observateur.

Après avoir été informés de la situation, les membres de la Brigade de gendarmerie de Linguère se sont rendus sur les lieux du drame pour rassembler des indices. 

Les deux individus accusés du meurtre de Moussa Sow, le père et le fils, ont été appréhendés et conduits aux locaux de la gendarmerie.

Les circonstances exactes du meurtre demeurent encore inconnues, et une enquête est actuellement en cours.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

CAN 2023

DEPECHES

DANS LA MEME CATEGORIE
EXCLUSIVITE

ONU : Abdoulaye Bathily démissionne

XALIMANEWS- Le diplomate sénégalais, Abdoulaye Bathily, a démissionné de...

Fonction publique : Le Ministre instaure le pointage obligatoire

XALIMANEWS - C'est à croire que l’ère du laisser-aller...

Lettre ouverte aux sorcières (Par Marvel Ndoye)

A vous qui vous reconnaitrez. Changer les mots «...