Lutte contre la drogue: Ce que le Président Diomaye a demandé au gouvernement

Date:

XALIMANEWS: Le président de la République, Bassirou Diomaye Faye, a demandé mercredi au gouvernement, particulièrement au ministre de l’Intérieur, de poursuivre, avec efficacité, la mise en œuvre de la stratégie nationale de lutte contre la drogue.

Le président Faye a demandé au gouvernement ”de poursuivre, avec efficacité, la mise en œuvre de la stratégie nationale de lutte contre la drogue tout en renforçant la sensibilisation des populations, notamment les jeunes, sur le fléau”, rapporte le communiqué du Conseil des ministres.

Evoquant, le renforcement de la lutte contre la drogue au Sénégal, le président de la République a saisi l’occasion de la célébration ce 26 juin de la Journée mondiale contre l’abus et le trafic de drogues pour ”féliciter les forces de défense et de sécurité auteures des résultats remarquables obtenus ces derniers mois”.

Le chef de l’Etat a en outre exhorté le gouvernement à s’atteler, sans délais et de manière inclusive, à la révision et à l’actualisation rapide du Code des drogues.

1 COMMENTAIRE

  1. Il faut une autre approche pour lutter efficacement contre le tabagisme et les autres toxicomanies ; oui, jusque-là, nos confrères n’ont pas cessé de sensibiliser sur les méfaits du tabac, mais hélas cela n’a pas encore permis de dissuader les fumeurs et toxicomanes. En vérité, comme dans toutes les pratiques néfastes, la sensibilisation classique ne règle pas les problèmes ; oui, la prise de conscience des conséquences dramatiques liées à la pratique à risque est certes une démarche importante, mais non – déterminante ; sinon, aucun médecin ne fumerait ou n’absorberait une goutte d’alcool ; il est en réalité très difficile de se départir d’un comportement à risque ou d’une addition, en dehors d’une motivation spirituelle. Et dans cette perspective, le tabac doit être considéré comme une abomination et une œuvre du démon, à l’instar du vin (5. La Table Servie : 93-94 – Al-Mâ’idah) ; c’est ainsi qu’on ne peut faire une prévention efficace contre le tabagisme et les toxicomanies que par la prière ; oui, ‘’la prière préserve de la turpitude et du blâmable’’ (29. L’Araignée : 45 – Al-Ankabût). Ainsi, chez le musulman qui prie, le tabagisme et les toxicomanies sont toujours le fait d’une irrégularité ou d’un manque d’application dans la prière – et donc d’une spiritualité déficiente. …
    Et pour en savoir plus (en wolof), suivre ce lien :
    https://www.facebook.com/share/v/QocAc9FJ5kVP8pHN/?mibextid=w8EBqM

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

DEPECHES

DANS LA MEME CATEGORIE
EXCLUSIVITE

Communiqué du Conseil des ministres du jeudi 18 juillet 2024

Le Chef de l’Etat, Son Excellence Monsieur Bassirou Diomaye...

Serigne Saliou Gueye: « Pourquoi j’ai quitté Dmedia…ce que j’ai dit à Bougane » (Vidéo)

Serigne Saliou Gueye: "Pourquoi j'ai quitté Dmedia...ce que j'ai...

Inondations: Deux quartiers de Kaffrine envahis par les eaux de pluie

XALIMANEWS: (APS) – Diamaguène Centre et Kaffrine 2, deux...

Proposition de loi visant à empêcher la dissolution de l’Assemblée nationale : Macky Sall freine Benno

XALIMANEWS-Le journal L’AS rapporte dans son édition de jeudi...