Macky Sall échappera t-il à Son ‘KO’ final ? (Par Madére Fall)

Date:

Nous allons inévitablement vers un affrontement qui sera fatal pour Macky Sall et ses partisans.
Le cirque a trop duré !
Le puzzle a mal tourné !
Ce qu’on l’on toujours appelé le dossier Sonko -Adji sarr n’en est pas un ! Le seul dossier qui existe et qui ne devrait jamais exister c’est le dossier Sonko /Macky Sall. Et malheureusement, l’utilisation d’une pute d’un salon de massage comme une nouvelle forme de stratégie d’élimination est simplement la nouveauté dans ce cas d’espèce.
Pour rappelle, j’ai cessé de participer aux élections qui se déroulent au Sénégal depuis le référendum avec l’introduction du parrainage, qui n’est rien d’autre qu’une procédure ‘´régulière ´d’élimination de potentiels candidats à une élection.
Combien de candidats valeureux sont mis à l’écart par cet exercice ?
Macky Sall, la seule et unique élection qu’il a gagnée c’est celle de 2012 contre Abdoulaye Wade. Rien d’autre . Il a volé toutes les autres en choisissant de surcroît ses adversaires dans la confrontation .
Après avoir éliminé Khalifa Sall et Karim qui étaient tous deux plus ou moins représentatifs dans l’échiquier politique la nature ayant horreur du vide, il a ouvert la voie à Ousmane Sonko, un jeune cadre administratif de la fonction publique qui n’avait aucune vocation politique affichée ou connue des sénégalais . Monsieur Ousmane Sonko, avait opté pour le syndicalisme pour protéger des intérêts corporatistes.
Son champ d’action ne dépassait pas les impôts et domaines avec des agents et des cadres gâtés qui bénéficient des privilèges indus et souvent adeptes de la corruption active. Ils sont pour la plupart des corrompus ces gens là .
Mais, comme l’instinct révolutionnaire qui dormait chez l’homme avait besoin de plus d’espaces pour lutter contre certaines injustices notées dans son environnement immédiat, son lieu de travail . Commencent alors les dénonciations. Il fut traduit devant le conseil de discipline de son service avant d’être radié tout bonnement de la fonction publique. Je ne vais pas revenir sur ce moment précis de la vie de l’homme que j’ai partagée avec lui et de loin sans le connaître personnellement. Même si j’ai côtoyé sa belle famille . N’est ce pas SELLY?
J’ai eu à l’époque et par deux lives successifs sur facebook pris La Défense de ce brillant intellectuel et haut cadre de l’administration centrale. L’homme n’était pas connu du grand public, le pastef n’existait pas et ses petits calculateurs et parieurs n’étaient pas là. D’ailleurs, j’ai de la peine quand des farfelus de nos jours s’érigent en talibe auprès de celui qu’ils appellent le saint homme. Il devrait alors qu’il est temps de leur dire d’arrêter cette appellation. Le Sénégal n’a pas besoin d’un saint homme pour le diriger. Si tel était le cas, on saurait ou en trouver . Je ne suis pas dans des calculs politiques. J’ai défendu le Sénégal et ses intérêts bien avant Ousmane Sonko et je le défendrai après lui si Dieu me laisse sur terre .
Mes combats pour La Défense des victimes sont un principe pour moi . Je ne suis pas un politicien et je serai le pire des politiciens ! Je n’attends rien des politiciens. J’ai rencontré plus de trois fois Maitre Abdoulaye wade alors président de la république et Macky Sall en tant que premier ministre ici à New York, mais jamais je ne leur ai demandé quoi que ce soit ! C’est dans la même logique que J’avais porté le combat de ma sœur que j’aime bien, madame Mimi toure . Je ne la supporte que quand elle est maltraitée. Je m’éloigne d’elle quand elle est aux affaires. Bref c’était une parenthèse pour expliquer un peu à cette nouvelle vague de « livreurs » qui inondent l’espace médiatique et qui s’en prennent à quiconque critique Ousmane Sonko. Nous avons balisé le champ à votre mentor . Nous l’avions soutenu et nous continuerons à le soutenir tant qu’il sera la cible de cet vil homme qu’est Macky Sall.
Macky-Sonko :
Un duel qui a pris tout le Sénégal et sa diaspora en haleine.
Le titre de cette chronique, je l’aurai titré mon premier ouvrage en y mettant juste mes centaines de textes écrits sur Macky Sall, cet homme de ma génération, porté chaleureusement au trône en 2012, dans le royaume des hommes soumis, pour ne pas dires intègres comme nos voisins du Bourkina. Ce petit pays niché à l’ouest de l’océan Atlantique et dont la population n’excède même pas les quinze millions d’âmes. Ce beau pays qui a négocié son indépendance de la France dans les années 60 tout en restant sous la tutelle coloniale, avec comme premier président, un homme d’une dimension universelle, un intellectuel de haute facture, j’ai nommé Léopold Sedar Senghor. Ce petit pays aux terres fertiles et riches en ressources naturelles frauduleusement exploitées et qui n’ont jamais profité à ses populations, notamment les plus distingués comme ceux de la trempe de cheikh Ahmadou Bamba, cheikh Anta Diop et plus récemment, Maitre Abdoulaye wade celui que Macky Sall a remplacé à la tête d’une république dénaturée par des pratiques politiciennes et gouvernementales peu orthodoxes, d’un nouveau type d’hommes politiques recrutés sur la base non pas de leur compétence, mais sur leur capacité à narger un président dont l’âge avancé et son trop penchant pour le fils unique, trahissaient ses réels aptitudes à gouverner selon les règles démocratiques. C’est dans ce contexte particulier qu’a surgit de nulle part celui qui n’a jamais rien prouvé dans la vie publique en dehors des nominations par décret Présidentiel. Un véritable valet en service et au service d’un homme qui se croyait tout permis. Nous avons beaucoup d’affections et de respect pour le président Wade, mais nous l’avions combattu et vilipendé quand il voulait emprisonner, après l’avoir destitué de la primature et du perchoir de l’assemblée Nationale, j’ai cité Macky Sall. J’ai porté son combat contre Abdoulaye Wade. Un combat dans lequel j’étais très solitaire au début . Un combat de principe. Ce véritable opportuniste parieur qui savait miser sur le bon cheval. Cette aptitude, il le partage d’ailleurs, avec plusieurs de ses frères et sœurs makysards.
Cet homme devenu président de la république par la grâce de Dieu et la volonté des sénégalais dans leur majorité et devenu comme par extraordinaire un venin pour la république. Un danger et une catastrophe naturelle . Macky Sall je le suis depuis 2012, je n’ai jamais varié sur mes positions face à sa gouvernance chaotique basée sur le tâtonnement et des slogans stériles.
L’homme est un vil mesquin doublé de revanchard . Il est belliqueux et très sadique . Il ne recule jamais devant ses intentions malsaines de nuire. Il n’est pas intelligent, il est idiot à la limite même. Il croit tout obtenir par la force. Il est prêt à tout sacrifier pour ses intérêts personnels et pour son maintien au pouvoir. Il ne respecte pas son serment . Il ment et il se redit à chaque fois que ses intérêts sont en jeu. Le violeur c’est bien lui . Il n’a pas été cité par la jeune pute de la république mais il est le violeur constitutionnel numéro 1. Son intention inavouée en cette période si cruciale de la vie politique sénégalaise, c’est de briguer un autre mandat de trop. Celui qui s’y oppose est à abattre …

Hélas les événements de mars 2021 et la résistance ou je dirai même le soulèvement populaire ont fini de montrer le poids politique du redoutable chef de l’opposition sénégalaise. Le pouvoir était entre ses mains ce jour là . Car ce fut le peuple révolté qui a dit Merde a Macky Sall . Ce même peuple est là aujourd’hui pour protéger et accompagner celui qui porte leur espoir . Et nul doute que s’approcher de Sonko sera son Knock-out final .
Madère fall
USA .

6 Commentaires

  1. Au lieu de bien lire ce Monsieur et de tirer des coclusions utiles qui peuvent servir ton Maitre Macky avant qu’il ne soit trop tard tu te mets a l’insulter.
    Ce sont des gens comme toi qui ont perdu Macky Sall en ne lui disant jamais la verite.. Helas , Time is UP.
    Approchez vous de SONKO et vous serez mis KO ..

  2. Oh Le Grand Madère! Votre plume nous a accompagné durant les années de la 2nd Alternance quand tu vous vous dressiez contre les dérives du regime d’antan.
    Ravi de vous lire, je ne suis point surpris de vous voir dénoncer cette ignoble masquerade que nous sert ce regime tous les jours.
    Macky est une déception totale. Je n’en rajouterai pas plus, vous avez tout dit!

    Salutations respectueuses.

  3. Bonjour Lemzo,les rares foisoù je vous lis, c’estvdes injures et caractérisations! C’est-il votre métier?
    En tout cas Madère nous sert un beau texte, argumenté en plus!
    Essaie un peu de faire comme lui pour nous faire avancer, s’il te plaît!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

DEPECHES

DANS LA MEME CATEGORIE
EXCLUSIVITE

Touba : Cheikh Tidiane Dièye annonce une nouvelle stratégie de lutte contre les inondations dans les grandes villes

XALIMANEWS- Le ministre de l'Assainissement et de l'hydraulique donne...

Mac de Ziguinchor: Des détenus en grève de la faim pour protester contre les longues peines

XALIMANEWS: Des détenus de la Maison d’arrêt de Ziguinchor...

Orages et pluies sur la quasi-totalité du pays, à partir de mardi (Anacim)

XALIMANEWS: Une occurrence ”d’orages et de pluies” est attendue...

Sophie Nzinga, la culture et l’artisanat pour une fois à la UNE (Par Mass Seck)

Tout d'abord je tiens à dire dès mon entame...