Mademba Sock exhibe les preuves qui accablent Innocence Ntap

Date:

Quelques heures avant la décision du Président Wade, Mademba Sock avait rencontré la presse pour dénoncer l’énorme gap entre les inscrits figurant dans le fichier électoral et ceux notés dans les arrêtés préfectoraux. Dénonçant « tous ces manquements », l’Unsas avait demandé que Innocence Ntap Ndiaye, ministre du Travail, soit écartée du processus électoral.

Quelques heures avant le désaveu de Wade, le secrétaire général de l’Unsas, avait rencontré la presse. Mademba Sock, très déterminé, avait déterré la hache de guerre en étalant les preuves qui attestent de la volonté de la tutelle de les rouler dans la farine à travers un fichier piégé.

Après l’analyse du fichier électoral qui leur a été servi par le Comité national chargé des élections, Mademba Sock et ses camarades soutiennent que celui-ci renferme en son sein les germes de la contestation. Il s’étonne ainsi de voir que le fichier est en déphasage avec les arrêtés préfectoraux.
En effet sur l’arrêté du préfet de Dakar, il y a 31.348 inscrits et paradoxalement sur le fichier électoral, on dénombre 23.043 votants. Pire encore, selon Mademba Sock, le nombre d’inscrits sur le fichier aux Parcelles Assainies est de 1.891 alors qu’il est de 1.692 sur l’arrêté du préfet. Idem à Dagana où on compte 6.058 dans les chiffres servis par le préfet alors que le fichier fait état de 6.452 inscrits. Or, renseigne le secrétaire général de l’Unsas, ce qui fait autorité selon le Code électoral organisant les élections de représentativité, ce sont les commissions départementales ad hoc. Celles-ci ont la prérogative juridique d’inscrire les travailleurs.

Mais ce qui révolte le plus Mademba Sock, c’est que la ministre du Travail et des Organisations professionnelles a validé le fichier sans les membres de la Commission nationale. Toujours en guise de pièces à conviction, ce sont les listes électorales. Lesquelles sont pour l’essentiel sans matricules, ni adresses professionnelles pour identifier les travailleurs. D’ailleurs, les travailleurs de l’Université de Dakar ont été purement et simplement zappés.

Mais ce qui prête le plus au rire, c’est le mémorandum qu’Innocence Ntap Ndiaye a envoyé aux centrales syndicales. Le document mentionne : « Fin des inscriptions : le 22 novembre, fin des recours : le 15 novembre » « Où est le sérieux dans tout ça ? », s’interroge Mademba Sock, un sourire diablotin en coin.

« Si le gouvernement avait accepté de reporter les élections, c’est pour corriger les manquements contenus dans le fichier ; mais manifestement, Innocence Ntap Ndiaye s’entête dans sa logique de défiance », se désole le secrétaire général de l’Unsas qui indique que sa centrale va saisir la chambre administrative de la Cour suprême pour annuler le scrutin.

Papa Ismaila KEITA

lasquotidien.sn

1 COMMENTAIRE

  1. c’est bien l’avant gout de ce qui va Amener WADE à la Victoire en 2012 !!!
    Qui Peut CONTRECARRER cette Machine INFERNALE de FRAUDE
    GENERALISée Dont le Signal de depart est donné ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

CAN 2023

DEPECHES

DANS LA MEME CATEGORIE
EXCLUSIVITE

Dernière minute : Le Conseil Constitutionnel annule le décret portant report de l’élection présidentielle

XALIMANEWS- Alors que certains acteurs attendaient la décision, le...

Justice : Cheikh Omar Bamba Diop du Moddap et Yarga Sy, parmi les détenus politiques libérés

XALIMANEWS-Cheilh Omar Bamba Sy coordonnateur du MODDAP et Yarga...

Audience au Palais : Macky Sall a reçu Mamadou Lamine Diallo pour discuter de la situation politique du Sénégal

XALIMANEWS-Le Président de la République, Macky Sall, a convié...

Justice : le Maire de Keur Massar Bilal Diatta a humé l’air de la liberté ce jeudi

XALIMANENEWS-Ce jeudi, le Maire de Keur Massar a...