Matam – Soutien agriculture : Victorine Ndéye décaisse plus de 200 millions de F CFA

Date:

XALIMANEWS-La ministre de la Microfinance et de l’Economie sociale et solidaire, Victorine Anquediche Ndeye, s’inscrit dans la ligne des directives du président de la république, Macky Sall, qui a enjoint les membres de son gouvernement à être attentifs aux préoccupations des populations. Ainsi, pour concrétiser cette volonté présidentielle, la mairesse de Niaguis a remis ce vendredi une subvention de 210 millions de F CFA aux Sociétés d’intensification de la production agricole (Sipa) de la région de Matam.

«Ce soutien financier, d’un montant total de 210 millions, avec un remboursement de la dette opérateur pour un montant de 90 153 536 F Cfa et une subvention de 119 864 464 F Cfa, est un investissement dans la jeunesse et les femmes de cette région, car nous aspirons, comme nous y invite le Chef de l’État, Macky Sall, promouvoir l’équité, la durabilité et l’inclusion», déclare la ministre, lors de la cérémonie de remise de subventions.

Selon Victorine Ndeye, ces Sociétés d’intensification de la production agricole (Sipa) ont démontré un engagement exceptionnel, contribuant ainsi à dynamiser l’économie locale et à créer des opportunités d’emploi pour les citoyens à travers cette nouvelle forme d’entreprendre, cette économie de la poignée de main, l’Economie sociale et solidaire.

«En effet, les SIPA sont un modèle achevé de l’Economie sociale et solidaire, en ce sens qu’elle offre à ses coopérateurs, l’accès à un revenu et à un travail décents dans un esprit communautaire», remarque-t-elle. «Le Ministère de la Microfinance et de l’Economie sociale et solidaire, en octroyant ces subventions et à l’apurement des dettes opérateurs, témoigne du soutien inébranlable aux SIPA, et cela conformément aux instructions du président Macky Sall, sous la coordination du premier ministre Amadou Ba. Cela vous permettra non seulement de consolider les activités actuelles, mais également d’adresser sereinement les futures campagnes avec cet appui financier», ajoute-t-elle.

1 COMMENTAIRE

  1. Un des maillons faibles de la democratie et de la bonne gouvernance au Sénégal est et demeure LA PRESSE SÉNÉGALAISE. Voilà des gens qui contribuent beaucoup à faire de nos ministres ou DG des petits rois avec des territoires représentés par leur ministère. Il faut ARRÊTER de dire que tel ministre ou DG a donné de l’argent ou du matériel comme si cela venait de sa poche ou d’un quelconque héritage. L’état où le ministère sont les seuls qui donnent au nom du peuple. C’est vous qui amenez ces ministres et DG à tout se permettre, à nous voler notre argent et nos terres et même à nous museler, nous bastonner et nous même nous tuer avec en plus la protection des forces de l’ordre.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

CAN 2023

DEPECHES

DANS LA MEME CATEGORIE
EXCLUSIVITE