Monsieur le Président Macky SALL, ne désacralisez pas le symbolisme de notre Palais de la République ! (Par Mouhamadou Dieng)

Date:

Vous ne donnez pas une bonne pédagogie par l’exemple en recevant, dans les enceintes de la République, un malhonnête citoyen dont le seul triomphe a été d’avoir trahi les siens.

Vous avez reçu, dans ce symbole de la République, un usurpateur de confiance qui ne doit sa réputation que pour s’être enfuit, mandataire d’alors, avec les listes de candidatures d’une Coalition – Yewwi Askan Wi – opposée à celle du pouvoir ; la vôtre.

Président, en faisant cet acte, vous vous inscrivez inexorablement dans le registre de la peine du recel, condamné au tribunal de la morale et de l’éthique. Vous êtes un piètre exemple pour nous jeunes, Macky.

Assez dommage qu’au moment où nous assistons à une rupture de confiance entre les acteurs politiques et les citoyens, que le Président promeut la malhonnêteté, la lâcheté, la traîtrise… tous antinomiques à la bonne conduite Républicaine. Vous en faites constamment l’apologie, d’ailleurs.

Je comprends mieux pourquoi vous confondez, Macky, votre statut de Président de la République à celui de Président de l’APR. Parce que vous confondez les parcelles du palais de la République aux carreaux de votre siège de parti.

Vous avez apparemment du temps, beaucoup de disponibilités d’ailleurs pour recevoir ce malhonnête. Je vous suggère alors cette liste non-exhaustive de citoyens honnêtes et valeureux qui souffrent de votre mauvaise gestion et qui ont plus besoin de votre écoute attentive.

  1. Les enseignants attendent toujours pour leur avancement et le règlement de leur plate-forme revendicative.
  2. Les étudiants des universités Alioune DIOP de Bambey, Cheikh Anta DIOP de Dakar, Gaston Berger de St Louis, Iba DER THIAM de Thiès, Assane SECK de Ziguinchor, qui souffrent d’infrastructures pédagogiques inadaptées et insuffisantes.
  3. Les 2.200 étudiants de l’UVS qui réclament une admission au Master.
  4. Les syndicats de la Société Nationale la Poste qui souffrent d’une politisation à outrance de ladite société.
  5. Les travailleurs de la Santé regroupés autour de la plate-forme and gueusseum qui souffrent de conditions de travail inadéquates.
  6. Les populations qui sont victimes de spoliation foncière : celles de Pakour, de Diass, de Niaguiss, de Médina Wandifa, de Sédhiou, de Thiès, de Rufisque, etc.

Ils sont nombreux, Président, tous ces citoyens honnêtes et patriotes, qui subissent quotidiennement des dérivés négatifs de votre mauvaise gouvernance. Recevez les, écoutez les. Kilifa dou beurii diot.


Mouhamadou DIENG,
Secrétaire National de la Jeunesse du PRP,

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

DEPECHES

DANS LA MEME CATEGORIE
EXCLUSIVITE

Ma part de vérité sur les sans jours sans tourisme du gouvernement (Par Faouzou Deme)

Le Chef de l'État, le Président de la République...

L’art du meurtre endogène : le suicide (Par El Yaya Lam)

Le Sénégal et les sénégalais ont payé un très...

Le degré zéro de l’opposition politique (Par Marvel Ndoye)

Si nous avions imaginé qu’après avoir porté le PASTEF...