Nigeria : au moins 85 civils tués « accidentellement » par un drone de l’armée

Date:

XALIMANEWS-Dimanche dernier, un drone de l’armée nigériane a causé la mort d’au moins 85 civils dans un village de l’État de Kaduna, dans le nord-ouest du Nigeria, selon des responsables des services d’urgence. Cette tragédie représente l’un des accidents de frappe aérienne militaire les plus meurtriers du pays.

Mardi, le président Bola Ahmed Tinubu a ordonné l’ouverture d’une enquête suite à la reconnaissance par l’armée qu’un de ses drones avait accidentellement frappé le village de Tudun Biri pendant que les habitants célébraient une fête musulmane. Bien que l’armée n’ait pas communiqué de chiffres sur les victimes, les habitants ont affirmé que 85 personnes, dont de nombreuses femmes et enfants, ont perdu la vie.

« Le bureau de zone du nord-ouest a reçu des informations des autorités locales selon lesquelles 85 corps ont été enterrés jusqu’à présent, tandis que les recherches se poursuivent », a déclaré l’Agence nationale de gestion des urgences (Nema) dans un communiqué. 

La Nema a indiqué que 66 autres personnes ont été admises à l’hôpital, mais les responsables des urgences sont encore en négociation avec les chefs traditionnels locaux pour apaiser les tensions et obtenir l’accès au village.

« Le président Tinubu qualifie l’incident de très malheureux, troublant et douloureux, et exprime son indignation et son chagrin face à la perte tragique de vies nigérianes », a déclaré la présidence dans un communiqué. 

Les forces armées nigérianes ont fréquemment recours à des frappes aériennes dans leur combat contre les milices qualifiées de « bandits » dans les régions du nord-ouest et du nord-est du pays, où les jihadistes sont engagés dans un conflit qui perdure depuis 14 ans.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

CAN 2023

DEPECHES

DANS LA MEME CATEGORIE
EXCLUSIVITE

Khalifa Sall égratigne la Commission d’enquête parlementaire :« Elle n’ira nulle part »

XALIMANEWS- « On savait tous que la commission d’enquête...

Barthelemy Dias :« Notre coalition ne participera pas à un dialogue pour violer la constitution »

XALIMANEWS- Qui répondra à l’appel au dialogue lancé par...

Bavures policières : Des nouvelles de la jeune femme maltraitée lors des manifestations

Appréhendée par un policier et maltraitée lors de la...

Le Président de la République peut-il et/ou doit-il porter des modifications au calendrier de la présidentielle en cours ?

ET….Quid du parlement, c’est-à-dire de l’Assemblée nationale sénégalaise ?Ce...