Ousmane Sonko : « J’ai décidé de reprendre ma grève de la faim »

Date:

Le leader du parti Pastef, Ousmane Sonko, a décidé de reprendre sa grève de la faim en signe de solidarité envers ses « vaillantes sœurs patriotes » qui ont été injustement arrêtées pour avoir exprimé leurs opinions politiques. Ces femmes ont été détenues depuis plusieurs mois au camp pénal de Liberté 6 et dans d’autres prisons, certaines d’entre elles étant maintenant privées de tout contact avec leurs proches. Cette réaction de Sonko vise à soutenir ces femmes qui, pense-t-il, ont exercé leur droit légitime en recourant à la grève de la faim. La tribune de Ousmane Sonko : Chers compatriotes, d’ici et de la diaspora, chers militants et sympathisants. Vos voix et postures de soutien ainsi que vos prières nous parviennent tous les jours. Merci infiniment! Je rends grâce à Dieu et vous invite aujourd’hui, plus que jamais, à plus d’engagement, de détermination et de solidarité face à cette dictature à qui il ne reste que moins de cinq mois. Je vous rappelle en conséquence notre droit constitutionnel à la résistance. Quant à nous, nous ne pouvons que recourir aux moyens de résistance que notre situation actuelle permet. C’est pourquoi j’ai décidé de reprendre ma grève de la faim : – pour marquer ma solidarité avec nos vaillantes sœurs patriotes injustement arrêtées pour avoir exprimé leurs opinions politiques, ensuite écrouées et détenues depuis plusieurs mois au camp pénal de Liberté 6 et dans d’autres prisons, et aujourd’hui privées, pour certaines, de tout contact avec leurs proches, simplement pour avoir exercé leur droit légitime à recourir à la grève de la faim ; – pour protester contre ma détention arbitraire et électoraliste, et celle de centaines de patriotes, et en exiger la fin. Chers compatriotes, d’ici et de la diaspora, chers militants et sympathisants. Je vous invite à plus de persévérance et de combativité, de détermination et d’endurance. Eux se battent pour les cinq prochains mois. Nous nous battons pour les 50 prochaines années. #FreeSenegal #FreeSonko #Focus2024

1 COMMENTAIRE

  1. ce kathiapan gros ndjalokatt devant l’éternel billahi wallahi, il devrait avoir honte de sortir le » mot grève de faim « .Mais comme nous avons affaire à un idiot de crétin ,un Imbécile de crétin dépourvu de de toute crédibilité, c’est pas surprenant qu’il nous ressorte ce mot.Attendez vous à ce qu’il nous refasse le coup du mourant, le coup du comateux après deux jours de jeun. Ce salopard, gros pervers sexuel, il se rend de son propre chef dans ce fameux machin ouvert en plein couvre-feu et il a le culot de parler de complot. Un sulfureux ibadou nocturne qui abadonne deux épouses à la maison pour aller sniffer du cul de masseuse, et se rincer le thiouthiou et le voilà à parler de complot. mdrrrr mdrrrr, et plus grave encore, il a le culot de traiter son médecin traitant, la grande kinésithérapeute adji sarr, la grande spécialiste en lombaires, la kou seleu ki Adji Rabi Sarr de danguine bou avc. Et malheureusement pour lui, il s’est attaqué à plus gros morceau que lui car la kou seleu ki lui a rappelé «  »ses fines reew » qui perlaient en son temps les fesses de ce président des koutis pastechiens.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

CAN 2023

DEPECHES

DANS LA MEME CATEGORIE
EXCLUSIVITE

Il faut une nouvelle Constitution pour l’efficacité de la rupture annoncée par le nouveau gouvernement (Expert)

XALIMANEWS- Professeur titulaire en droit civique à l’Université Cheikh Anta...

Situation financière du Sénégal : Mouhamadou Madana Kane « On va vers des périodes très difficiles »

XALIMANEWS- La situation financière du pays devrait inquiéter plus...

Extension des bénéficiaires des passeports diplomatiques au Sénégal : Une liste élargie, des surprises de taille

XALIMANEWS-La liste des bénéficiaires des passeports diplomatiques a été...