Oussouye va renouer avec le « Ewang » en 2011

Date:

(APS) – Quatre-huit ans après la dernière cérémonie initiatique, le royaume d’Oussouye s’apprête à vivre en 2011 le « Ewang », qui ouvre aux hommes les voies de la responsabilité dans les familles, les quartiers, les lignages et dans d’autres structures relevant de la royauté.

L’annonce a été rendue publique « matinalement » le 20 décembre dernier par le roi de Oussouye, Sibiloumbaye Diédhiou, a indiqué, vendredi, lors d’un point de presse, Christian Sina Diatta, membre du comité d’organisation.

Trente ans s’écoulent normalement entre deux cérémonies de « Ewang ». Mais Oussouye a connu une situation exceptionnelle en raison de la vacance du trône royale de 1982 à 2000 pour des raisons liées à la crise en Casamance. Ce qui fait que cette cérémonie initiatique a été organisée 48 ans après.

Le démarrage de la manifestation sera annoncé prochainement par le roi compte-tenu du « contexte sociologique et climatique », a expliqué Christian Sina Diatta lors de son point de presse suivi d’une visite de courtoisie à Sa Majesté Sibiloumbaye Diédhiou.

L’initiation se fait sans distinction de religion, de l’enfant qui a au moins poussé une dent jusqu’à l’adulte non encore initié. Tous doivent appartenir aux maillons lignagères, selon le Code joola.

Le « Ewang » qui n’est pas une cérémonie de circoncision ouvre aux initiés la voie à la prêtrise, le pouvoir de responsabilité dans les familles, les quartiers et dans les structures du royaume.

« Il est un culte de consécration de l’homme complet, roi et consubstantiel avec son âme, principe vital de l’être en constante communion avec Dieu », a expliqué Christian Sina Diatta, ancien ministre.

Après la cérémonie, les initiés sauront « garder en toute responsabilité » les faits de société, l’information, respecter le sacré et auront aussi le droit de siéger parmi les anciens selon les circonstances.

Le « Ewang » est aussi un moment de paix, selon Christian Sina Diatta. Le vol, le recel, la violence, etc., « sont frappées d’interdiction absolue » durant la cérémonie.

Les temps forts de l’initiation proprement dites peuvent durer de trois à quatre mois avec des ’’mesures d’assouplissement’’ pour les élèves, étudiants ou ceux qui ont des contraintes professionnelles.

OID/BK

aps

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

CAN 2023

DEPECHES

DANS LA MEME CATEGORIE
EXCLUSIVITE

France : Stéphane Séjourné sur le franc CFA, « Si les pays africains se mettent d’accord pour changer le nom, c’est de la souveraineté des...

XALIMANEWS-Le ministre français Affaires étrangères Stéphane Séjourné a accordé un entretien...

Football-Match amical : le Sénégal en maîtrise face au Gabon (3-0)

XALIMANEWS-Ce vendredi soir à Amiens au stade de la...