Paradoxes scolaires par Moctar Ngom

Date:

De l’école publique de notre prestigieux et fragile pays qui a eu à former de brillants cadres dans tous les domaines, je retiens toute la rigueur et le professionalisme de nos anciens maitres d’école qui arrivaient les premiers et rentraient toujours en dernier lieu avant de s’assurer que le tableau noir brillera comme le soleil du lendemain.C’était vraiment le temps de la vocation et de la conviction!

De notre temps , de nouveaux espéces d’ enseignants et potaches sont en charge avec leur vision, leur valeur certainement, mais aussi leur  »petittesse ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

DEPECHES

DANS LA MEME CATEGORIE
EXCLUSIVITE

Ma part de vérité sur les sans jours sans tourisme du gouvernement (Par Faouzou Deme)

Le Chef de l'État, le Président de la République...

L’art du meurtre endogène : le suicide (Par El Yaya Lam)

Le Sénégal et les sénégalais ont payé un très...

Le degré zéro de l’opposition politique (Par Marvel Ndoye)

Si nous avions imaginé qu’après avoir porté le PASTEF...