Pénurie d’essence dans les stations : Le Sénégal sans Super

Date:

Durant ces quatre prochains jours, il sera presque impossible de trouver de l’essence super sur le marché. L’unité de production de ce combustible à la Société africaine de raffinage (Sar) est à l’arrêt. Par Dialigué FAYE

ImageDepuis hier,  l’une des mamelles de la Société africaine de raffinage (Sar), à savoir, l’unité de production de supercarburant ou essence super est paralysée. Une situation qui a plongé une bonne partie des automobilistes dans le désarroi. Surtout en cette veille de magal où les besoins en carburant se font le plus sentir.  Il était quasi impossible de trouver ce produit hier dans les stations Total ou Shell. Les seules stations où les automobilistes pouvaient encore s’approvisionner en essence Super, c’étaient celles appartenant aux groupes Oil Libya et Eydon,  dont les réserves n’étaient pas encore épuisées.
A la station Eydon des Almadies, par exemple, aucun chauffeur n’a pu s’approvisionner à sa guise, a déclaré un automobiliste qui voulait faire le plein de son véhicule. Il fallait juste remplir le strict minimum afin de permettre aux autres automobilistes de s’approvisionner.
Alerté sur la situation, le ministère de l’Energie a publié hier, dans la soirée, un communiqué pour s’expliquer sur ces dysfonctionnements. Et selon la note, cette rupture est liée à un arrêt de la Sar, notamment, de l’unité de production du super.  Et comme pour chercher à soulager les Sénégalais, on leur fera comprendre que la Société ivoirienne de raffinage (Sir) et la raffinerie du Ghana (Tor) étaient dans la même situation, ainsi qu’au Cameroun, où l’unité de production d’essence de la Sonara serait aussi à l’arrêt.
Une manière, pour les services de Samuel Sarr, de pouvoir déclarer «qu’aucune goutte d’essence n’est aujourd’hui produite dans ces quatre raffineries de l’Afrique de l’Ouest».
Le communiqué commente que  conformément aux «recommandations du Comité national des hydrocarbures (Cnh), le ministre de l’Energie a délivré une autorisation d’importation de supercarburant à l’importateur leader sur ce produit qui, par ailleurs, s’était engagé sur une fourchette d’arrivée de la cargaison du 20 au 31 janvier 2010. N’ayant pas pu trouver le produit dans la sous-région pour les raisons indiquées plus haut, l’opérateur s’est rabattu sur l’Europe. Et  l’arrivée de la prochaine cargaison de supercarburant est prévue le 4 février 2010. Un autre tanker est annoncé par le même opérateur pour la fourchette du 14 au18 février 2010».
Le ministère rappelle que «le Cnh, suite à l’arrêt de l’unité de production d’essence de la Sar, avait recommandé l’importation de supercarburant pour une arrivée avant fin janvier 2010. Les importateurs étaient invités à se manifester pour la réalisation de cette importation. Le stock de supercarburant au 04/01/2010 était alors de 8 120 m3 correspondant à 29 jours de consommation. C’est ce stock qui a couvert le marché national sur tout le mois de janvier».
Pour ce qui concerne le gasoil, le ministère de l’Energie précise que ce combustible «n’est nullement concerné par cette situation, le marché étant suffisamment approvisionné pour ce produit qui représente 85% de notre consommation en carburant».
La distribution devrait reprendre son cours normal à compter du 5 février 2010, annonce le département de Samuel Sarr.

lequotidien.sn

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

DEPECHES

DANS LA MEME CATEGORIE
EXCLUSIVITE

Fortes pluies à Kolda : 2 enfants meurent noyés 

XALIMANEWS-Depuis mercredi, Kolda est sous l'impact de fortes pluies...

Gestion du COUD : Abdou Ndéné Mbodj débusque des cafards

XALIMANEWS-Le nouveau directeur général du Centre des œuvres universitaires...

Nouvelle saisie de cocaïne à l’AIBD : La Douane intercepte une contrevaleur de 3,2 milliards de Fcfa

XALIMANEWS-La Brigade spéciale des Douanes de l’Aéroport international Blaise...

Détournement de 34 millions F CFA à La Poste : Deux agents arrêtés

XALIMANEWS-Suite à l'affaire du vol de 1,5 milliard FCFA...