Plan Jaxaay. Amina Niane se fâche… Wade met la gendarmerie sur le coup

Date:

Certains occupants des logements du Plan Jaxaay peuvent se préparer à de longues nuits blanches, et pour cause. Le président de la République a promis, hier en Conseil présidentiel consacré aux inondations, de mettre la gendarmerie sur le coup, histoire de faire la lumière sur les faussaires qui se la coulent douce dans les logements de la controverse en lieu et place des vrais bénéficiaires. Autre mesure qui va faire du bruit dans les jours à venir, Wade a mis les préfets aux trousses des occupants des zones des Niayes, pour les faire déguerpir.

Pour avoir levé le lièvre concernant les faux attributaires des logements du Plan Jaxaay qui se la coulent douce en lieu et place des vrais bénéficiaires, L’As va, à coup sûr, être maudit par les faussaires. En effet, 48 heures après l’article paru dans les colonnes de votre canard sur la grosse arnaque dans l’attribution des fameux logements, le président de la République a décidé de lancer la croisade contre tous les occupants illégaux. C’est hier qu’il a promis de mettre la gendarmerie sur le coup, histoire de tirer cette affaire au clair. Après que le Premier ministre, en pleine rencontre, lui a mis la puce à l’oreille : « au Plan Jaxaay, il est fait état dans la presse de l’existence de bénéficiaires illégitimes ». Et le locataire du Palais, visiblement pris de court, de rétorquer : « i les attributaires des logements du Plan Jaxaay ne sont pas ceux-là même qui y sont établis, je demande à la gendarmerie de se saisir de cette affaire et de la tirer au clair ». Sur le site, assure le coordonnateur du Plan Jaxaay, « 1952 logements sont déjà terminés, 430 en cours de finition et 618 en cours de réalisation ».

Les préfets mis aux trousses des occupants des zones des Niayes

Si l’on en croit Me Abdoulaye Wade, ce ne sont pas seulement les mauvais « locataires », qui devront se faire du souci, et pour cause. Désireux de faire le ménage dans les zones des Niayes, le président de la République s’est voulu formel : « il faut que les gens qui occupent ces zones les quittent dans les meilleurs délais », dit-il. Et pour cela, j’instruis les préfets à interdire désormais toute habitation de ces domaines par des populations ». Et sans doute conscient de la résistance dont pourraient faire preuve les occupants des Niayes, Wade renchérit : « le Sénégal n’est pas un pays de dictateur, alors je ne demande pas qu’on leur envoie l’Armée pour faire déménager les populations concernées. Entre nous, on a des moyens particuliers de se faire comprendre ». Avant de se désoler : « je ne sais combien de fois j’ai donné l’ordre aux préfets d’interdire l’occupation des Niayes, mais mes instructions n’ont jamais été suivies ».

Wade, sa ferme de Kébémer et ses mises en garde

Quoi qu’on puisse en penser, Wade tient à Kébémer comme à la prunelle de ses yeux. En effet, hier, il a étouffé de rage contre l’eau de Kébémer qu’on continue de pomper en faveur de Dakar. « Depuis quatre ans, je propose qu’on capte les nappes perchées entre 2 à 3 mètres. J’avais même fait un dessin à monsieur Sénac, qui m’avait assuré de sa faisabilité, mais je n’ai pas réussi à le lui faire faire », dit-il. De toute façon, ajoute Wade, « j’ai une ferme à Kébémer et j’ai écrit aux autorités compétentes en la matière, pour qu’on arrête d’abuser de l’eau de Kébémer. Il faut soulager Kébémer, sinon je vais transférer la capitale là-bas ». D’ailleurs, renchérit-il : « j’avais proposé que la capitale soit transférée à Kébémer et on y travaille toujours ».

D. TH

Aminata Niane se rebelle contre le coordonnateur de Jaxaay, Wade la cajole

La patronne de l’Apix, Aminata Niane, s’est emportée contre le coordonnateur du Plan Jaxaay, et ce, en plein Conseil présidentiel. En cause, ce dernier, énumérant les nombreuses raisons qui sont à l’origine des inondations dans la capitale sénégalaise, a pointé un doigt accusateur sur l’autoroute Dakar-Pikine. Suffisant pour que la dame, aux bords de la crise des nerfs, pique une colère noire et se rebelle : « je tiens à rétablir la vérité concernant une idée fausse qui a été dite ici », tranche-t-elle. Poursuivant, Aminata Niane tacle le coordonnateur de Jaxaay, en ces termes : « l’autoroute est hors d’eau. Et si ce n’était pas à cause d’elle, Dakar serait aujourd’hui une Île, la route nationale n’étant pas assainie », martèle-t-elle.

Wade, qui semble affectionner ce tempérament de feu, affiche un large sourire, avant de la calmer. « Je crois que le coordonnateur de Jaxaay a commis une erreur d’expression, dans son exposé, mais je ne pense pas qu’il ait tenté de mettre en cause l’autoroute », dit Wade. Aminata Niane calme ses ardeurs, et le locataire du Palais, pour définitivement la rassurer, lui jette des fleurs : « on n’accuse pas l’autoroute, au contraire, on vous félicite », déclare-t-il, non sans continuer à s’éclater. Finalement, la Directrice générale de l’Apix accepte de s’asseoir, après que le premier des Sénégalais lui a donné raison sur toute la ligne.

D.TH

lasquotidien.info

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

DEPECHES

DANS LA MEME CATEGORIE
EXCLUSIVITE

Bassirou Diomaye Faye « demande » à Sonko de surseoir à sa Dpg devant un jury populaire

XALIMANEWS-Le Président a annoncé qu'il a demandé au Premier...

Suppression de certaines institutions comme le HCCT et le CESE: Diomaye clôt le débat

Le chef de l’Etat a assuré, samedi soir, qu’il...

Victimes des évènements politiques: « Justice sera faite… », selon Président Diomaye

XALIMANEWS: Le président de la République Bassirou Diomaye Faye,...

‘’Je vis l’exercice du pouvoir avec sérénité’’, Président Diomaye

XALIMANEWS: Le chef de l’Etat, Bassirou Diomaye Faye, qui...