Pour l’APR Wade veut « démanteler la filière arachidière »

Date:

Xalimasn.com

Le Directoire Politique de l’APR s’est réuni le jeudi 11 mars 2010, au siège du Parti sis sur la VDN, autour de l’ordre du jour suivant :

I        Activités du Parti

II       Situation nationale

III      Situation internationale

Sur le premier point, le Directoire a entendu les rapports de différentes missions chargées de couvrir le territoire national, pour aider à la mise en place des cadres provisoires d’impulsion et d’animation. L’option de renforcer les structures de bases du Parti, que sont les Comités, devrait permettre d’une part, d’augmenter la coordination des activités du Parti à l’échelle des communes et communautés rurales, d’autre part, de soutenir la stratégie de massification mise en œuvre depuis la création du Parti. En substance, cette dynamique correspond à une attente réelle des militants et autres sympathisants du Parti et s’avère également nécessaire, en tant que modalité opérationnelle d’animation politique. Aussi, le Directoire exhorte-t-il, l’ensemble des militants à accueillir les différentes délégations avec engagement, responsabilité et ouverture.

Abordant le second point de son ordre du jour relatif à la situation nationale, le Directoire Politique a exprimé sa vive préoccupation devant la  dégradation des conditions de vie des paysans sénégalais. En effet, malgré les discours d’autosatisfaction et les propos lénifiant du Gouvernement, la campagne agricole de cette année n’en finit pas de charrier ses terribles effets sur le monde rural, déjà soumis à rude épreuve. L’Etat du Sénégal qui a publié pompeusement une production 2009 – 2010 de l’ordre de 1,2 million de tonnes, n’a en réalité, subventionné cette production qu’à hauteur de 300 000 Tonnes, dont 40 000 Tonnes destinées aux semences, ce qui correspond en francs constants, à 13 Milliards 500 millions CFA.

Incontestablement, le malaise s’est installé à toutes les étapes et à tous les niveaux de la chaîne de commercialisation de l’arachide. La terreur est entrain de s’emparer du monde rural. Les Opérateurs Privés Stockeurs (OPS) sont aujourd’hui obligés de retourner l’arachide déjà collectée, car les huiliers acheteurs craignent de ne pas être payés par l’Etat pour les excédents non subventionnés. Les paysans, quant à eux, ne peuvent plus vendre leur production aux OPS, confrontés au refus systématique des huiliers, devenus réticents.

Manifestement,  le plafond de la subvention de l’Etat est atteint dans tous les points de vente et les huiliers refusent de réceptionner l’arachide provenant des Opérateurs Privés Stockeurs (OPS). En vérité, La commercialisation de la production arachidière, concerne pour l’essentiel trois huiliers : SUNEOR, qui a été subventionné pour 180 000 T dont Lyndiane Kaolack pour 106 000 T, la Casamance pour 66. 000 T, Louga et Diourbel pour 8000 T. Pourtant, cette unité industrielle née des cendres de la SONACOS, au sortir d’une opération de privatisation tourmentée, pour ne pas dire autoritaire, constitue la principale locomotive du pool d’acheteurs composé de NOVOSEN et du Complexe Agro-industriel de Touba (CAIT) qui ont été respectivement subventionnés à hauteur de 60. 000 et 2000 T. Si le volume de la production publiée par le Gouvernement n’est pas exagéré, 900 000 T demeurent invendues. A cet égard, la situation actuelle des paysans sénégalais, pratiquement livrés à eux-mêmes, est dramatique et grosse de tous les dangers, quand on sait que leurs seuls revenus annuels sont tirés de la filière arachidière.

L’Alliance Pour la République, condamne avec la plus grande fermeté, cette volonté délibérée du gouvernement de détruire la source principale de revenus des paysans par le démantèlement de la filière arachidière. L’APR exige également du Gouvernement, dont la responsabilité est entièrement engagée, d’intervenir à temps et de prendre toutes les mesures utiles et nécessaires, pour éviter la mort de la filière arachidière. En effet, si des mesures hardies ne sont prises, il résulterait inéluctablement de cette situation, une mévente immense, jamais constatée au Sénégal auparavant, et un record inégalé de bons impayés, ce qui serait purement et simplement, une non assistance à personnes en danger.

Poursuivant l’examen du second point de son ordre du jour relatif à l’actualité du dialogue politique, le Directoire a réaffirmé sa position de principe pour un dialogue républicain, construit autour des règles du jeu démocratique et du processus électoral, des Institutions de la République et des libertés individuelles et collectives. En  effet, pour l’APR, il importe dans notre pays, de promouvoir des concertations sincères et ouvertes, afin de mettre en place un processus électoral fiable, transparent, qui pourrait nous valoir des élections sans contestations, seul gage de paix et de stabilité.

Enfin, le Directoire a évoqué les préoccupations des Sénégalais résidents à Bangkok, confrontés à d’énormes difficultés pour obtenir ou renouveler leurs passeports, ce qui les place ipso facto en situation d’irrégularité vis-à-vis des lois et des autorités Thaïlandaises. Par conséquent, l’Alliance Pour la République demande à l’Etat mettre fin à cette situation et de prendre les dispositions utiles, afin de garantir aux citoyens Sénégalais, toute la sécurité liée à la détention de ce document, indispensable à la circulation des biens et des personnes.

De la même manière, l’Etat Sénégalais doit porter assistance à nos compatriotes résidents au Gabon, dont certains sont actuellement détenus dans des conditions inacceptables, en attendant de prendre les dispositions nécessaires à leur retour au Sénégal.

Fait à Dakar, le 12 mars 2010

Pour le Directoire

Le Porte Parole

Seydou GUEYE

77 642 50 28

4 Commentaires

  1. Quand Wade programmmait le demantelement de la filiere arachidiere Macky applaudisait des dix mains. Allez en soliste aux elections en 2012 et vous verrez.

  2. Certes Le Président Macky Sall était là, lors de la réforme relative à ce secteur. Mais il est essentiel de comprendre qu’il a toujours était avec les réformes positifs, susceptibles de booster l’économie nationale, tout en améliorant les conditions de vie de populations. C’est juste pour vous dire, que la réforme initiale a été faite sur des bases claires, mais au fil des ans, des failles énormes ont été constatées, un décalage accru par rapport à la trajectoire iniiale bien visible . D’ou l’alerte de l’APR

  3. Certes Le Président Macky Sall était là, lors de la réforme relative à ce secteur. Mais il est essentiel de comprendre qu’il a toujours était avec les réformes positifs, susceptibles de booster l’économie nationale, tout en améliorant les conditions de vie de populations. C’est juste pour vous dire, que la réforme initiale a été faite sur des bases claires, mais au fil des ans, des failles énormes ont été constatées, un décalage accru par rapport à la trajectoire iniiale bien visible . D’ou l’alerte faite par l’APR

  4. Le Président Macky Sall est un patriote qui croit au Sénégal, qui s’est toujours battu auprès des Sénégalais, ce qui lui a valu la sympathie, la confiance des honnêtes hommes patriotes.
    Participer à une réforme ne veut pas dire cautionner toutes les dérives qu’occasionne celle-ci. Chers internautes, plus de recul avant de véhiculer certaines informations qui n’ont de soubassement que nuire à un citoyen portant en lui l’ESPOIR de la grande majorité des Citoyens Sénégal

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

DEPECHES

DANS LA MEME CATEGORIE
EXCLUSIVITE

Rapatrié de la France, Imam Kaba en garde à vue à la Dic

XALIMANEWS-L’étau se resserre autour du prêcheur "radical" Sénégalais, Imam...

Justice : Viviane Chidid condamnée à payer plus de 16 millions F CFA à Nsia Assurance 

XALIMANEWS-La chanteuse Viviane Chidid a perdu un procès contre...

Espagne / Passeports : Un véritable casse-tête pour les Sénégalais d’Espagne (Par Momar Dieng Diop)

Depuis quelques années, les Sénégalais d’Espagne font face à...