Présidentielle 2024 : pour la mission de l’Union européenne « Les candidats doivent pouvoir faire campagne en toute égalité »

Date:

XALIMANEWS-La mission (MOE) déployée par l’Union européenne (UE) au Sénégal pour y observer la présidentielle, dont le premier tour est prévu le 25 février 2024, demande à rencontrer le candidat Bassirou Diomaye Faye actuellement emprisonné, Come annoncé hier par le journaliste Pape Alé Niang et confirmé par RFI.

Selon RFI, la mission déployée par l’Union européenne juge  » très important  » que le candidat Bassirou Diomaye Faye puisse faire campagne, a dit la cheffe de cette MOE, Malin Björk, le 31 janvier à Dakar.

À un peu moins d’un mois de la présidentielle au Sénégal la mission d’observation électorale (MOE) de l’Union européenne (UE) va déployer ses 32 premiers observateurs dans l’ensemble des 14 régions dès le 2 février 2024. Ils seront rejoints par 64 observateurs le jour du scrutin. Pour l’occasion, la cheffe de cette MOE de l’UE, Malin Björk, est revenue sur le mandat de cette équipe d’observateurs.

La députée européenne qui a également confirmé avoir demandé à rencontrer le candidat de l’opposition en détention préventive, Bassirou Diomaye Faye, et appelé à ce qu’il puisse faire campagne au même titre que les 19 autres candidats à la présidentielle.

« On espère pouvoir rencontrer Monsieur Diomaye, on est en train de faire les démarches. Il me semble très important que les candidats qui ont été retenus par le Conseil constitutionnel puissent faire campagne en toute égalité, a-t-elle souligné lors d’une conférence de presse à laquelle a assisté la correspondante de RFI à Dakar  Léa-Lisa Westerhoff. Et donc, évidemment, nous espérons que ça pourra se faire. Parce que, pour un processus électoral démocratique, c’est important que tous les candidats puissent faire campagne en toute égalité. On ne peut pas se prononcer sur les procédures judiciaires. Je constate juste que c’est important que les candidats puissent faire campagne, c’est important pour les citoyens et pour le processus électoral ».

L’eurodéputée suédoise a insisté toujours dans ses propos relayés par le média Francis : « On est dans un partenariat pour la démocratie, et pour des processus électoraux les plus inclusifs, démocratiques, transparents et libres possible. »

L

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

CAN 2023

DEPECHES

DANS LA MEME CATEGORIE
EXCLUSIVITE

Situation politique du Sénégal : le secrétaire général de l’ONU suit de près la situation du Sénégal

XALIMANEWS-Le Secrétaire général de l'organisation des nations unies suit...

[Vidéo] Place de la Nation : Une douille de balle ramassée…

XALIMANEWS-Une douille de balle a été ramassée, cet après-midi,...

[Images] Échauffourées à la Place de la Nation : Thierno Bocoum « gazé et blessé » 

XALIMANEWS-Ce vendredi, les leaders nationaux ont émis un appel...