Présidentielle de 2024 : Dr Abdourakhmane Diouf ouvre le « débat contradictoire »

Date:

XALiMANEWS-Devant les cadres de son parti, Dr Abdourahmane Diouf a invité tous les acteurs politiques à s’engager de la même manière, en participant aux débats publics, en présentant leurs programmes respectifs et en favorisant les échanges entre les candidats. Cette approche, selon lui, permettra aux électeurs de mieux connaître les différentes personnalités et leurs propositions, afin de faire un choix informé lors du scrutin, lit-on dans un communiqué du parti AWALÉ. 

Voici l’intégralité du communiqué 

Le GRAND ORAL réussi du Dr Abdourahmane DIOUF avec les cadres et sympathisants du parti AWALE : les enjeux cruciaux de l’élection présidentielle de 2024 discutés avec passion.


Le Dr Abdourahmane DIOUF, président du parti AWALE et candidat à l’élection présidentielle du 25 février 2024, a animé une rencontre exceptionnelle le GRAND ORAL avec les cadres et sympathisants de son parti. Cette manifestation, qui s’est tenue ce samedi 8 juillet 2023 à la salle de l’Harmattan, sise sur la VDN, a été l’occasion pour le leader charismatique d’échanger avec son auditoire sur les enjeux cruciaux de l’élection présidentielle à venir.

Lors de cette rencontre, le Dr Abdourahmane DIOUF s’est livré avec passion à l’animation du thème central de la journée, à savoir « les enjeux de l’élection présidentielle du 25 février 2024 ». Et c’est avec une grâce saisissante, empreinte d’une érudition politique sans faille, qu’il délivra un véritable cours magistral sur l’histoire politique du Sénégal, l’histoire électorale du pays et les enjeux cruciaux de cette présidentielle singulière de 2024, où la figure du président en exercice, Monsieur Macky Sall, sera notablement absente.

Abdourahmane, dans un élan de sincérité, rappelle les motivations profondes qui ont animé sa candidature. Il souligne, avec une éloquence remarquable, la nécessité de transcender la compétition stérile (CONCURRENCE) et de privilégier le dialogue (CONCORDANCE) et de bâtir enfin avec cette nouvelle génération d’idées, un Sénégal nouveau qui nous ressemble et nous rassemble.

Le candidat déclaré Dr Abdourahmane DIOUF a profité de cette occasion pour rappeler que cette élection présidentielle serait historique pour les sénégalais.
En effet, il s’agira de la première élection où le président sortant ne sera pas candidat. Dans ce contexte, il est primordial de comprendre que cette élection ne vise ni à sanctionner, ni à réélire, mais à effectuer un choix éclairé.

De plus, il invite tous les acteurs politiques à s’engager de la même manière, en participant aux débats publics, en présentant leurs programmes respectifs et en favorisant les échanges entre les candidats.
Cette approche permettra aux électeurs de mieux connaître les différentes personnalités et leurs propositions, afin de faire un choix informé lors du scrutin.

Les invectives lancées entre adversaires politiques devaient être reléguées au passé, laissant place à l’émergence d’une nouvelle ère politique fondée sur le respect mutuel et la primauté des idées à travers des débats programmatiques.

Il insiste également sur l’impératif de briser les chaînes d’un consortium d’intérêts étouffant qui entravait le progrès et l’épanouissement du pays. Seul le triomphe de la génération d’idées, portée par sa propre émulation, audacieuse et désireuse de servir avant tout, pourra permettre de tracer les voies d’un avenir radieux pour le Sénégal.

Dans les esprits éclairés et les cœurs animés par la quête d’un changement véritable, Abdourahmane s’affirme, avec un costume imposant, comme l’individu le mieux positionné pour porter les aspirations de toute une nation, d’être la voix de l’espoir et le guide éclairé qui saurait conduire l’opposition lors de l’élection cruciale de 2024.

Le Dr Abdourahmane DIOUF a souligné sa disponibilité et sa volonté de rencontrer et de discuter avec les sénégalais qu’il aspire à diriger demain durant les tournées Yëg-Yëg de la coalition Abdourahmane 2024 dans tout le pays et la diaspora. »

1 COMMENTAIRE

  1. Il faut dire qu’ Ousmane Sonko avait reussi la prouesse de rehausser le debat politiques pendant un moment qu’il avait rendu en un rien de temps plus technique, contradictoire et plus programmatique.

    Mais malheureusement l’autre camps d’en face (BBY) ne pouvant pas tenir ce niveau de debat technique a prefere en lieu et place des arguments et des idees nous servir des complots a la Sweet beaute, des manipulations des calomnies a n’en plus finir qui sont devenu leur unique programme de gouvernance.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

CAN 2023

DEPECHES

DANS LA MEME CATEGORIE
EXCLUSIVITE

Rassemblement de FIPPU : Un gros incident est survenu, les FDS tirent des grenades lacrymogènes

XALIMANEWS- Le rassemblement pacifique du front FIPPU s'est terminé...

Répression de manifestants et cas de tortures : Birahim Seck exige une enquête sur les procédures de recrutement des FDS depuis 2020

XALIMANEWS-Le Forum civil, section/ Transparency Sénégal n'est pas favorable...

Rassemblement du Front FIPPU : La coalition Diomaye Président lance le mot d’ordre

XALIMANEWS- C'est d'abord une invite à "se mobiliser massivement"....