Présidentielle de 2024 : Macky Sall menace et met en garde les candidats parallèles au sein de Benno

Date:

XALIMANEWS-Macky Sall, le chef de la coalition Benno Bokk Yakaar (Bby), a récemment adressé un avertissement clair aux candidats rivaux au sein de la majorité présidentielle. Lors d’une rencontre avec les militants de la diaspora du camp présidentiel à New York, il a souligné que des sanctions pourraient être imposées à ceux qui se lancent en parallèle à l’élection présidentielle de février 2024. 

Ces déclarations indiquent que le chef de file de la coalition Benno est déterminé à mettre un terme aux divisions au sein de la majorité présidentielle, et à maintenir une cohésion et une discipline au sein du parti. 

« La Coalition Benno bokk yaakaar n’a qu’un seul et unique candidat, c’est Amadou Ba. Quiconque déclare sa candidature alors qu’il appartient au parti ou à la même coalition, ne fait plus partie de notre organisation politique, car ne s’étant pas conformé au choix entériné », indique-t-il dans des propos rapportés par Dakaractu. 

Macky Sall semble vouloir rappeler aux membres de la majorité présidentielle qu’ils doivent se conformer aux règles internes et soutenir le candidat officiel du parti, plutôt que de se présenter comme des candidats indépendants.

Les propos du patron de Benno peuvent être assimilés à une mise en garde lancée aux contestataires de la candidature du Premier ministre Amadou et qui ont jusqu’ici pour noms : l’ex-chef du gouvernement, Mahammed Boun Abdallah Dionne, le ministre démissionnaire de l’Agricul-ture et maire Bby de la commune de Linguère, Aly Ngouille Ndiauye, et l’ex-Directeur général de la Caisse des dépôts et consignations (Cdc) et maire de Kolda, El Hadj Mouhamadou Diao dit Mame Boye. Jusqu’à preuve du contraire, ces derniers maintiennent leur ambition de se présenter à l’élection présidentielle de 2024. 

« Si Amadou Ba gagne, je suis gagnant, toute la mouvance présidentielle aussi. Donc, n’acceptez pas que des personnes vous induisent en erreur. Investissez-vous pour la victoire de Benno bokk yakaar, investissez-vous, surtout pour le parrainage, soyez unis pour une victoire de Bby au soir du 25 février 2024 », a ajouté le chef de l’Etat. 

2 Commentaires

  1. Tout ça, c’est la faute de l’opposition. Meunou lène khekh. Aucun Senegalais n’a reconnu sa victoire de 2019. Il fallait lui rappeler en permanence qu’il est illégitime et quand l’implication de Team Jorge dans nos élections de 2019 a été révélé au grand jour, il fallait exiger sa démission et le juger pour haute trahison sans oublier l’histoire de Djibril Ngom et du trafic d’armes de 45 millliards avec le trafiquant petit Boube. Il ne fallait lui rappeler qu’il est illégitime Mouth mba mootou défou lène koo motakh mou am audace. Bravo encore à la diaspora de New-York pour l’accueil réservé au kagna baa cii New-York (rat de New-York)

  2. C’est de la diversion; un plan orchestre pour faire croire qu’il y’a de la dissidence. C’est une strategie pour eparpiller les voix de Benno pour l’un d’eux puisse se retrouver au 2eme tour. Mais les Senegalais ne sont pas dupes.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

DEPECHES

DANS LA MEME CATEGORIE
EXCLUSIVITE

Etats-Unis : Annulation de la procédure contre Donald Trump pour détention de documents classifiés

XALIMANEWS-L'ancien président Donald Trump, visé par une tentative d'assassinat...

Affaire de vol à Dakar : Deux agents d’assainissement déférés pour vol de couvercles d’égout

XALIMANEWS-Deux agents d’assainissement travaillant pour la société Vicas ont...

L’Apr de Macky Sall face à la presse ce lundi

XALIMANEWS-Lundi à 16 heures, l’Alliance pour la République, dirigée...