Présidentielles 2024 : la DGE refuse de donner la fiche de parrainage de Sonko à Ayib Daffe sous prétexte « qu’elle ne reçoit pas aujourd’hui »

Date:

XALIMANEWS-Parti récupérer la fiche de parrainage du candidat de PASTEF Ousmane Sonko suite à la décision du juge Sabassy Faye de réintégrér l’opposant sénégalais dans les listes électorales, Ayib Daffe s’est vu refuser l’accès à la Direction générale des Élections.

Selon Ayib Daffe, dès leur arrivée à la DGE, « l’agent en faction nous a dit qu’il va nous annoncer. Ensuite ses supérieurs sont arrivés pour nous dire,qu’ils vont aller en tout cas nous annoncer auprès du Directeur général des Élections. Et quand il est revenu, il a dit que le Commissaire lui a dit que le Directeur général des Élections ne reçoit personne aujourd’hui. C’est bien les mots que je vous dis, la DGE ne reçoit personne. Il y’a aucun motif. » A d’abord réagi le mandataire de Pastef dans une vidéo publiée par Kewoulo. Pour Ayib Daffe, « c’est vraiment de l’arbitraire, on est dans un état policier, on est dans une dictature. » Le membre de PASTEF de renchérir, « La séparation des pouvoirs est violée et vous savez bien que le Président de la république avait dit lui même qu’il veillera personnellement à l »exécution stricte de toutes les décisions de justice. Nous notons aujourd’hui que la justice est bafouée, la justice est violée, la justice est traînée par terre, par une administration en l’occurrence la DGE, le ministère de l’intérieur, qui refusent d’exécuter les décisions de justice. »

3 Commentaires

  1. De 2 choses l’une:
    – Qu’on transforme le Senegal en ROYAUME ou le Buur Fatick va regner a sa guise
    – Ou nou seddo deukeubi lou golo kham bote domame.

  2. Yala naa gnou yalla moussoul cii un poltron avec un sang d’esclave dans les veines ayant une police, gendarmerie et une partie de la justice sous ses ordres.
    Phaco dafa ragall Kou Seleu Kii baa perdre la raison.
    Dieul yatt rekk moyy solutions.

  3. Quand un état ne respecte pas ses propres lois, à travers des violations flagrantes de procédures, il mérite le nom d’état voyou. Ce régime de faussaires sous la bannière d’APR, n’a rien à voir avec la république véritable. Ils manquent sérieusement de de référence en matière de culture républicaine et démocratique. Ils sont plutôt réputés pour le culte des antivaleurs qui caractérisent les individus dénués de vertus et de sens moral. Lorsque des vas nus pieds, des bandits de grands chemin sont promus à la tête d’un état, le socle s’abaisse dangereusement. C’est malheureusement le cas du Sénégal, qui risque de basculer vers un chaos aux conséquences imprévisibles. L’irresponsabilité a atteint un seuil critique, pour ces lâches ces traitres à la nation. Ils estiment que tous les moyens sont bons pour se maintenir au pouvoir. Ils pensent naïvement pouvoir se soustraire de leurs nombreux crimes et forfaitures perpétrés avec la plus grande désinvolture. Ils vont certainement déchanter, car l’heure va arriver inéluctablement. Même s’ils échappent à la justice des hommes, la justice divine sera prompte et implacable. Game is over ! Pour ce régime de criminels invétérés voués au purgatoire.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

CAN 2023

DEPECHES

DANS LA MEME CATEGORIE
EXCLUSIVITE

Urgent : L’ Iran vient d’attaquer Israël avec des drones

XALIMANEWS- L'Iran annonce avoir attaqué Israël, ce samedi soir....