Prince Karim, les Grecs et les Romains érigeaient aussi des statues. Par Bathie Ngoye Thiam

Date:

Il n’y a pas à dire, le Monument de la Renaissance africaine est la propriété privée des Wade. Les Sénégalais doivent l’accepter, bon gré mal gré. Officiellement, puisque c’est le président de la République qui le dit, le monument représente l’Afrique sortant des entrailles de la terre, quittant l’obscurantisme pour aller vers la lumière. Il n’a pas coûté un sou au gouvernement, mais a été échangé contre des terres de l’Etat. Et il va générer du pognon à gogo. Clap ! Clap ! (12, 14 ou 19 milliards de francs Cfa ont quand même étaient dépensés, mais admettons que cet argent ne vient pas de l’Etat. La magie existe.)
Les applaudissements cessent quand Me Wade déclare qu’il va prendre 35% des retombées financières parce qu’il est l’auteur du monument, et qu’il va donner 65% à l’Etat, propriétaire des terres. Hum ! Comme l’Etat, c’est la famille Wade, ça nous rappelle le conte de l’hyène partageant son bœuf découpé en cinq parties, après les funérailles de son grand-père. « Lii Bukee ko moom, lii Njuur, lii Samba, lii ki maaman dee, lii njëkante la, teg naa ci sama loxo. »

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

DEPECHES

DANS LA MEME CATEGORIE
EXCLUSIVITE

100 JOURS DE POUVOIR DU PRÉSIDENT BASSIROU DIOMAYE DIAKHAR FAYE: PARLONS-EN ! (Par Samba Ndiaye)

Cent jours : ce repère temporel ,non Institutionnel mais...

Maître Augustin Senghor restez zen et poursuivez la mission ! (Par Mbaye Jacques Diop)

Ces derniers temps le président de la fédération sénégalaise de football, Maître...

Investissement et Partenariat : La rupture actée (Par Moustapha Diakhaté)

Les flux d’investissement d’origine extérieure dans les hydrocarbures ont...