Réactions du SAES et d’Ismaïla Madior Fall : le SUDES apporte sa réplique et interpelle Abdourahmane Diouf

Date:

XALIMANEWS: La situation du « parachutage » de l’ancien ministre de la Justice, Ismaïla Madior Fall à l’Institut fondamental d’Afrique noire (IFAN) continue toujours de faire son bruit. Après les réponses « ciblées » du porte-parole du Recteur de l’Université Cheikh Anta Diop (UCAD), Pr Mbaye Thiam et du Pr Ismaïla Madior Fall, la Section UCAD du Syndicat unitaire et démocratique des enseignants du Sénégal-Enseignement supérieur et Recherche (SUDES-ESR) a apporté sa réplique à ses collègues et au Rectorat de l’université.

S’estimant « discrédité et saboté » dans sa protestation sur l’affaire Ismaïla Madior Fall par le Syndicat Autonome de Enseignants du Supérieur (SAES), le SUDES a indiqué « les auteurs de cette missive devraient avoir honte de qualifier de rumeurs persistantes et d’informations non fondées les faits que nous avons révélés et qu’ils n’hésitent pas, par ailleurs, à reprendre à leur compte ».

Dans une lettre adressée à leurs camarades du SAES, les syndicalistes de SUDES renchérissent et rappellent « à la communauté universitaire les constantes factuelles de cette velléité d’instaurer à l’UCAD une exception de privilèges accordés à un enseignant alors que tou.te.s les enseigant.es, quels que soient leur rang, leur titre et leur grade sont d’égale dignité devant les texte de l’université ».

Traitant les allégations du SAES de « fallacieuses et apocryphes dans cette affaire », le SUDES dénote, dit-il, une « contradiction entre les propos du porte-parole du Recteur, Pr Mbaye Thiam, et ceux du Pr Ismaïla Madior Fall qui lui-même reconnaît avoir introduit une demande d’affectation à l’IFAN où il serait plus utile ». Et d’ajouter : « la procédure courait effectivement le risque d’être conduite illégalement. Les pseudos avant-gardistes n’ont visiblement pas vu venir la manigance ou s’en font complices de bonne foi ».
Le SUDES a exhorté l’ensemble de la communauté universitaire à rester solidaire pour faire « barrage à toutes manœuvres illégales visant à déroger aux règles et procédures de notre université ».

Les syndicalistes n’ont pas manqué d’interpeller le ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation (MESRI), Abdourahmane Diouf. « Le SUDES voudrait prier le MESRI de bien vouloir rappeler au Recteur de l’UCAD dont le mandat arrive très bientôt à terme les principes élémentaires de bonne gouvernance », ont-ils glissé.

Sud Quotidien

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

DEPECHES

DANS LA MEME CATEGORIE
EXCLUSIVITE

Éducation : l’examen du Cfee et l’Entrée en 6e « reportés »

XALIMANEWS-Le ministère de l’éducation nationale a annoncé le report...

Le communiqué du conseil des ministres du mercredi 22 mai 2024

XALIMANEWS-Le Chef de l’Etat, Son Excellence, Monsieur Bassirou Diomaye...

Ce que Dr Abdourahmane Diouf a promis aux étudiants

XALIMANEWS: Le ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche...