Rencontre Bassirou Diomaye Faye-Emmanuel Macron : un tournant pour la relation franco-sénégalaise ?

Date:

XALIMANEWS- Invité en France dans le cadre du Forum mondial pour la souveraineté et l’innovation vaccinales, le président du Sénégal Bassirou Diomaye Faye s’entretient jeudi avec Emmanuel Macron lors d’un déjeuner à l’Élysée. Les accords commerciaux liant les deux États, le franc CFA ou bien encore la présence militaire française dans le pays devraient figurer au menu des discussions.

Il plaide pour la souveraineté économique de son pays et la révision des partenariats avec l’ancienne puissance coloniale. Le président du Sénégal Bassirou Diomaye Faye est arrivé en France, mercredi 19 juin, pour participer au Forum mondial pour la souveraineté et l’innovation vaccinales, organisé jeudi par le gouvernement français en partenariat avec l’Union africaine et l’Alliance pour le vaccin Gavi.

Au terme de cet événement, qui vise à accélérer le financement de production de vaccins sur le continent africain, le dirigeant sénégalais rencontrera pour la première fois son homologue français Emmanuel Macron, lors d’un déjeuner à l’Élysée.

Un entretien aux nombreux enjeux pour les deux dirigeants, trois mois après l’élection de Bassirou Diomaye Faye à la tête de son pays, sur un programme souverainiste de rupture avec l’ancien système.

Changement protocolaire et diplomatique

Élu triomphalement lors de la présidentielle du 24 mars face au candidat du pouvoir, l’ancien Premier ministre Amadou Ba, Bassirou Diomaye Faye est devenu à 44 ans le plus jeune dirigeant du Sénégal. Panafricaniste de gauche, il a promis d’amorcer un tournant radical de gouvernance, sur le plan économique mais également diplomatique et protocolaire.

« Cette première visite tranche avec celles de l’ancien président Macky Sall et de ses prédécesseurs » souligne le journaliste spécialiste des études africaines Antoine Glaser. « Elle intervient dans le cadre d’un forum international et non d’une visite bilatérale officielle, axée sur les liens personnels entre les présidents sénégalais et français comme c’était jusqu’ici le cas. »

Avant de s’envoler pour Paris pour son premier voyage hors d’Afrique, Bassirou Diomaye Faye a multiplié les visites dans les pays voisins : Mauritanie, GambieGuinée-BissauCôte d’IvoireGhana, Nigeria, Mali, Burkina Faso, Sierra Leone… Un véritable marathon régional qui reflète, là encore, un changement de braquet diplomatique, souligne le politologue sénégalais Maurice Soudieck Dione.

« À leur arrivée au pouvoir, les nouvelles autorités ont modifié le nom du ministère des Affaires étrangères en ministère de l’Intégration africaine et des Affaires étrangères. Ce renversement de perspective n’est pas anodin et traduit les nouvelles priorités du gouvernement. Ce sont d’abord les intérêts du Sénégal, puis du Sénégal avec les pays voisins, l’Afrique en général puis le reste du monde » analyse le professeur agrégé de sciences politiques à l’université Gaston-Berger de Saint-Louis.

Accords commerciaux, franc CFA et présence militaire

Ce tournant diplomatique que souhaite amorcer Bassirou Diomaye Faye vis-à-vis des partenaires étrangers et notamment de la France, sera, sans aucun doute, au menu des discussions avec Emmanuel Macron. « Après avoir participé au Forum mondial de l’innovation et de la souveraineté vaccinales, les deux présidents échangeront sur les autres enjeux globaux ainsi que les différents aspects du partenariat bilatéral » indique le communiqué de l’Élysée.

Parmi les dossiers économiques figurent les dettes accumulées par plusieurs acteurs sénégalais envers des entreprises françaises. Un contentieux oppose notamment le géant français du BTP Eiffage et les autorités sénégalaises autour de la ligne Dakar-Diamniadio du Train Express Régional (TER), rapporte le média Africa Intelligence.

Les deux dirigeants pourraient évoquer une possible sortie du franc CFA – héritage de la période coloniale, cette monnaie est restée commune à 14 pays africains et sa valeur est aujourd’hui arrimée à l’euro. Si aucune décision n’a pour l’heure été officialisée, le Pastef, parti de l’actuel Premier ministre Ousmane Sonko qui a porté Bassirou Diomaye Faye au pouvoir, prévoyait une feuille de route pour l’adoption d’une monnaie nationale. Une position qui a quelque peu évolué depuis, sans être totalement abandonnée, Ousmane Sonko ayant indiqué souhaiter privilégier sur ce sujet des discussions à l’échelle communautaire.

Par ailleurs, la présence de forces françaises dans le pays fait également grincer des dents du côté des nouvelles autorités, celle-ci étant jugée incompatible avec la souveraineté et l’autonomie du Sénégal.

Quelque 350 français soldats sont stationnés à Dakar au sein d’un Pôle opérationnel de coopération (POC), qui participe notamment à la formation de troupes régionales. Poussée au départ au Maliau Burkina Faso puis au Niger, la France a d’ores et déjà annoncé qu’elle comptait poursuivre la réduction de ses effectifs dans la région.

Enfin, la rencontre entre Emmanuel Macron et Bassirou Diomaye Faye pourrait permettre de dissiper des tensions liées à la crise politique au Sénégal qui a précédé l’arrivée au pouvoir du nouveau président. Entre 2021 et 2024, le bras de fer judiciaire opposant le dirigeant du Pastef Ousmane Sonko à l’ancien pouvoir sénégalais a provoqué plusieurs périodes de troubles qui ont causé des dizaines de morts et des centaines d’arrestations.

Le 16 mai dernier, lors d’une rencontre à Dakar avec le leader de la France insoumise Jean Luc MélenchonOusmane Sonko avait vivement critiqué le président français, l’accusant d’avoir accueilli et « félicité » son homologue sénégalais « au pire (moment) » de la répression.

RFI

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

DEPECHES

DANS LA MEME CATEGORIE
EXCLUSIVITE

Automobile : le Sénégal à l’ère des véhicules 100% électriques

XALIMANEWS-Loxea, filiale de CFAO Mobility spécialisée dans les solutions...

Audit au Port autonome de Dakar : Waly Diouf Bodian rassure les syndicats et les travailleurs

XALIMANEWS-Le directeur général du Port autonome de Dakar, Waly...

Maître Augustin Senghor restez zen et poursuivez la mission ! (Par Mbaye Jacques Diop)

Ces derniers temps le président de la fédération sénégalaise de football, Maître...