Rencontre Wade/Presse. Le président de la République joue la carte de l’apaisement et annonce Une batterie de mesures fiscales en faveur des éditeurs… Sud Communication retrouve son terrain…

Date:

Abdoulaye Wade a reçu ce jeudi le bureau des éditeurs de la presse dirigé par Madiambal Diagne, l’administrateur du groupe Avenir Communication qui édite le journal « Le Quotidien ». A en croire monsieur Diagne, le président de la République a pris un engagement ferme pour le « respect de la liberté de presse » au Sénégal a t-il annoncé au micro de la radio privée dakaroise sud Fm Sen radio.

Abdoulaye Wade procédera aussi à une « amnistie fiscale » en faveur « des groupes de presse en difficultés financières ». Et pour convaincre les éditeurs, « le président a décidé de rétrocéder au groupe Sud Communication » son terrain .

Selon Madiambal Diagne le président est dans de bonnes dispositions pour « apaiser les relations presse/pouvoir » qui ne sont pas toujours les meilleures.

Le président prendra d’autres mesures en faveur des journalistes a fait savoir monsieur Diagne.

Récemment lors de son discours de fin d’année , le président de la République a accusé la presse de nourrir une grande « hostilité » à son égard.

Khady jeanne seck

Fiscalité, redevances, foncier, abonnements, sécurité…Les bonnes notes d’une audience entre le chef de l’Etat et les éditeurs de presse
D’un côté, des éditeurs et diffuseurs de la presse disposés à créer les conditions d’un apaisement dans les relations Presse-Pouvoir. De l’autre, un président de la République conscient de son devoir d’aider les entreprises de presse à s’acquitter convenablement de la noble mission d’informer. Ce cadre de sérénité installé, les doléances sont posées sur la table : fiscalité, redevances, foncier, attribution de fréquences, sécurité des journalistes, abonnement de l’Administration aux journaux privés… De bons points dans la corbeille de dirigeants d’entreprises confrontés, chaque matin, à un contexte économique difficile. Le Soleil vous propose, ci-dessous, l’intégralité du communiqué rendu public, à l’issue de cette audience, par le Conseil des éditeurs et diffuseurs du Sénégal (Cdeps). Le bureau du Conseil des éditeurs et diffuseurs du Sénégal a été reçu en audience le jeudi 7 janvier 2010 par le président de la République Me Abdoulaye Wade. Le Chef de l’Etat a indiqué à la délégation du Cdeps avoir souhaité la rencontre en vue d’échanger avec les responsables de presse sur les relations tendues pour ne pas dire conflictuelles entre lui et la presse sénégalaise. Il a insisté sur son devoir d’aider la presse à être libre, indépendante. Les représentants du Cdeps se sont félicités de l’initiative et ont manifesté une disponibilité à travailler pour l’apaisement des relations entre la presse et les autorités gouvernementales. Néanmoins, ont-ils tenu à souligner la nécessité pour chaque partie de respecter les droits et libertés de l’autre. La rencontre a été l’occasion pour porter le Cdeps à l’attention du Président de la République certaines doléances notamment
- Une amnistie fiscale. Le président Wade a donné instructions au ministre de la Communication de se rapprocher du ministre de l’Economie et des Finances pour diligenter un projet de loi d’amnistie fiscale qui sera soumis au Parlement.
- La baisse des redevances audiovisuelles car les télévisions privées paient chacune une redevance annuelle de plus de 250 millions de francs. Le Chef de l’Etat a donné des instructions au ministre de la Communication pour qu’il examine cette question avec l’Artp en vue de baisser de façon substantielle les montants des redevances audiovisuelles.
- Le président de la République a accepté d’abonner les administrations publiques aux journaux privés de leur choix.
- Le déploiement de policiers ou de gendarmes au niveau des entreprises de presse pour assurer la sécurité des biens et des personnes. Le président de la République a accepté le principe et a demandé qu’une telle mesure soit effective dans les plus brefs délais.
- La restitution au groupe Sud Communication du terrain qui lui avait été octroyé par l’Etat et qui avait fait l’objet d’une expropriation forcée. Le président de la République a donné des instructions à son Directeur de Cabinet et à la Secrétaire générale de la Présidence de la République de prendre les dispositions pour restituer le terrain au groupe Sud Communication.
- Sur le démarrage de la télévision Futurs Medias. Le Président de la République a manifesté une ouverture d’esprit mais a souhaité rediscuter de cette question avec le Cdeps afin de lever certaines équivoques.

Fait à Dakar le 7 janvier 2010 Le président du Cdeps Madiambal Diagne

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

DEPECHES

DANS LA MEME CATEGORIE
EXCLUSIVITE

Rapatrié de la France, Imam Kaba en garde à vue à la Dic

XALIMANEWS-L’étau se resserre autour du prêcheur "radical" Sénégalais, Imam...

Justice : Viviane Chidid condamnée à payer plus de 16 millions F CFA à Nsia Assurance 

XALIMANEWS-La chanteuse Viviane Chidid a perdu un procès contre...

Espagne / Passeports : Un véritable casse-tête pour les Sénégalais d’Espagne (Par Momar Dieng Diop)

Depuis quelques années, les Sénégalais d’Espagne font face à...