Report de la Présidentielle au Sénégal : Quand l’Amérique s’invite au front et change les règles du jeu

Date:

XALIMANEWS- Dans un contexte de tension électorale au Sénégal où la bombe du vote de la loi sur le report du scrutin présidentiel n’a pas tardé à exploser pour toucher, de plein fouet, tous les acteurs du tissu social, l’opposition sénégalaise, qui a lancé le combat du refus de la violation de la constitution, a trouvé un grand soutien au niveau international. Au moment où la CEDEAO fait un revirement concernant une première déclaration, rejoignant ainsi une grande partie de l’opinion internationale, l’Amérique entre dans la danse et exige la tenue des élections à date échue.

Dans la soirée du mardi 06 février 2024, Matthew Miller, porte-parole du Département d’État des États-Unis, a émis une déclaration officielle concernant les récents développements au Sénégal. Dans un communiqué, les États-Unis ont exprimé leurs préoccupations concernant les mesures prises pour le report de la présidentielle. « Les États-Unis sont profondément préoccupés par les mesures prises pour retarder l’élection présidentielle du 25 février au Sénégal, qui vont à l’encontre de la forte tradition démocratique du Sénégal », lit- on dans le document.

Ils constatent et condamnent, notamment, l’expulsion forcée de parlementaires « s’opposant à un projet de loi retarder les élections, ce qui a donné lieu à un vote à l’Assemblée nationale qui ne peut être considéré comme légitime compte tenu des conditions dans lesquelles il s’est déroulé. »

« Les Etats-Unis exhortent le gouvernement du Sénégal à organiser son élection présidentielle, conformément à la Constitution et aux lois électorales », souligne la note, unanimement accueillie, du département d’Etat américain.

Ainsi, la société civile sénégalaise, les intellectuels, entre autres, leaders d’opinions, qui sonnent l’alerte quant aux intentions du Président Macky Sall, peuvent bien souffler. La position tranchée des Etats Unis, qui relèvent l’illégalité dans le processus en cours au Sénégal, vient les conforter dans un combat dont ils peuvent, déjà, se déclarer vainqueurs au regard des enjeux de cette sortie.

Engagés dans le processus, les Etats Unis ont, notamment, pris une série de résolutions qui pourraient, sans doute, changer les règles du jeu quant à la décision de Macky Sall et son avenir immédiat à la tête du pays. Ce mercredi, le Sénégal se réveille avec le rétablissement de l’internet des données mobiles qui a survenu tard dans la soirée, juste après la sortie du département d’Etat américain qui a souligné le fait et a demandé, entre autres exigences, dont le « respect des libertés de réunion pacifique et d’expression y compris celles de la presse », de veiller au retour de l’internet dans le pays.

« Les Etats Unis resteront engagés auprès de toutes les parties et partenaires régionaux dans les jours à venir », conclut le département d’Etat américain. Un dernier aspect qui relève du caractère particulier d’un nouveau processus qui pourrait, certainement, être déterminant pour le Sénégal, au moment où les rumeurs d’une vague de démissions de la mouvance présidentielle courent et devraient conforter ceux qui pensent que Macky Sall sera bientôt seul.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

CAN 2023

DEPECHES

DANS LA MEME CATEGORIE
EXCLUSIVITE