Rts: les travailleurs réclament le départ immédiat de Babacar Diagne

Date:

La Rts a célébré hier la fête du Travail. En présence de nombreux travailleurs et de la Direction générale, l’Intersyndicale des travailleurs de la Rts est revenue largement sur les nombreux maux qui gangrènent « la maison » depuis plusieurs années. Notamment les mauvaises conditions de travail et l’absence d’un plan de carrière. Ainsi, ils réclament le départ pur et simple du directeur général Babacar Diagne, reconduit à la tête de la structure alors qu’il est atteint par l’âge de la retraite.

Hier, la Section Synpics de la Rts est montée au créneau pour crier au scandale et dénoncer un non-respect total des conditions de travail et du plan de carrière. Ceci, étant le thème de cette année, les travailleurs de la Rts veulent ainsi exercer leur métier dans de meilleures conditions. Selon Abdoulaye Sow, secrétaire général du Synpics, Section télé, « les travailleurs n’ont toujours pas perçu leurs salaires jusqu’à ce jour, ce qui est une première ».

Abdoulaye Sow commence par ce réquisitoire, pour expliquer les difficultés auxquelles ils sont confrontés. « Toutes les entreprises qui motivent leur personnel ont payé leurs salaires bien avant le 1er mai », s’est indigné le syndicaliste. Entre autres conditions de travail difficiles, ce dernier a évoqué non seulement le retard dans le paiement des frais de mission, mais aussi les difficultés rencontrées par les agents à la retraite pour bénéficier de leurs pensions. Ainsi, il garantit que si la Direction ne résout pas leurs problèmes, le Syndicat ne baissera pas les bras. « La Direction bombe le torse, en disant qu’il y a eu zéro cas de grève en 2010, mais on verra ce qu’il en sera pour cette année », menace-t-il.
En outre, Abdoulaye Sow a déploré le traitement peu reluisant réservé à la Radio et aux Stations régionales. « La Radio est le parent pauvre de la maison. Le matériel est vétuste, et en cas de coupure d’électricité, c’est le silence, car elle ne dispose pas de groupe électrogène », peste-t-il. Pour ce qui est de la télé, 22 caméras et des consoles numériques sont tombées en panne. A cela, Sow ajoute également un autre problème lié à la gestion des ressources humaines.

Selon lui, « il n’est pas du tout normal qu’une cinquantaine de journalistes permanents soient affectés au Journal télévisé, dont la plupart sont payés à ne rien faire, sans parler des stagiaires qui sont victimes d’utilisation abusive ». Aussi, il reproche à la Direction d’avoir une mauvaise politique sociale, avec la suppression de certaines activités sociales comme les arbres de Noël et les colonies de vacances pour leurs enfants.

Le chargé de l’organisation, Mamadou Diaw Faye, estime pour sa part que le plan de carrière dans l’entreprise constitue l’un des problèmes fondamentaux. « Il n’y a pas de plan de carrière à la Rts, car les agents sont démotivés à cause des mauvaises conditions de travail », affirme-t-il. Selon lui, parler de zéro cas de grève est une énorme provocation à laquelle ils sont prêts à répondre. Il ajoute ainsi que la Rts n’a qu’une Direction générale et pas de directeur général. « Les 737 agents de la Rts disent non au maintien de Babacar Diagne. Nous demandons au Président Wade la nomination d’un directeur pour la Rts, car nous n’en avons pas », clame le syndicaliste. En plus de cela, le personnel de la Rts demande que des inspecteurs leur soient envoyés pour auditer la boîte.

Présent à la cérémonie, Babacar Diagne a écouté d’une oreille attentive les revendications de son personnel. En guise de réponse, il rappelle que la Direction a signé un engagement avec les travailleurs, consistant à payer les salaires au plus tard le 5 de chaque mois. Il estime ainsi qu’il a toujours entretenu de bons rapports avec tout le personnel et demande aux syndicalistes d’éviter de personnaliser les problèmes internes de la Rts.

Soukeyna DIOP
lasquotidien.info

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

En continu

DANS LA MEME CATEGORIE
ACTUALITES

Lutte contre l’émigration clandestine : sept individus arrêtés à Nianing

XALIMANEWS-Les autorités ont intensifié leurs efforts dans la lutte...

CENA – CENI : Quelle alternative pour le Sénégal (Par Ababacar FALL )

La décision annoncée par le Président nouvellement élu Bassirou...