SENEGAL : GANGSTERISME D’ETAT

Date:

« Les petits hommes agissent toujours comme des gangsters »

Ce qui s’est passé ce jeudi 16 février 2023, avec l’extirpation de l’opposant Ousmane SONKO de son véhicule, par des sauvageons de la police est digne d’un film de western. Comme dans le film culte du célèbre réalisateur italien SERGIO LEONE, « le bon, la brute et le truand » où la brute quitte une maison où s’empile des cadavres, les mafieux du régime (avec Macky SALL, comme donneur d’ordre) sont prêts à passer sur des milliers de cadavres pour conserver leur butin (le pouvoir).

Dans un article en date du 11 février 2023, intitulé « Il faut en finir avec Macky SALL », nous alertions déjà sur les intentions morbides du régime. Il ne faut point en douter : Macky SALL est fin prêt pour la confrontation et le bain de sang.

 La suspension des programmes de WALF FADJIRI, l’ignoble agression en pleine rue de deux journalistes chroniqueurs de WALF (Pape Matar Diallo et Mame Birame WATHIE), et le saccage d’une rare violence du véhicule de SONKO qui a été enlevé manu militari, donnent d’ores et déjà un aperçu du prochain épisode, avec une quasi probable entrée en scène de milices de la terreur qui rappelle les heures sombres des tontons macoutes. Lentement, surement et dangereusement le Sénégal bascule dans l’anarchie, la violence et dans ce qu’elle a de plus effroyable : tous les ingrédients d’un cocktail explosif sont réunis.

Les énièmes condamnations des événements du 16 février 2023 ne changeront pas les plans du régime criminel de Macky SALL. Tout comme les appels à la raison n’y feront strictement rien. La ligne rouge est définitivement franchie. 

On ne le dira jamais assez : seul le peuple sénégalais peut mettre fin aux dérives et à la folie meurtrière de Macky SALL.

Le peuple doit faire preuve d’une détermination résolue pour déboulonner Macky pendant qu’il est temps. Avant qu’il ne soit trop tard. Le temps des discours est révolu.

Nota bene : selon des sources bien placées, Macky Sall envisage de décréter l’Etat d’urgence, en cas de troubles. Pendant que des organisations de la société civile et des militants des droits de l’homme perdent leur temps à parler de droit et de justice, Macky SALL planifie sa stratégie, prépare la guerre et arme ses milices (nervis de BENNO).Seybani SOUGOU – E-mail : [email protected]

2 Commentaires

  1. Cela fait des mois que je disais que 2023 sera l’année de tous les dangers pour le Sénégal. Eh bien on y arrive sûrement mais surtout vite. Macky sall et sa gang ne peuvent être mis or d’état de nuire que lorsque ousmane sonko décrétera le mortal combat ou la 2e vague. Tant que sonko continuera à reporter ce combat Macky sall continuera à utiliser la justice, les FDS ainsi que l’administration sénégalaises pour faire règner la peur et la terreur au Sénégal. Seul le combat avec des foyers de résistance dans tous les quartiers du Sénégal peuvent faire reculer Macky sall à l’image de mars 2021. Cette fois-ci que ces faux marre-a-bout gardent leurs gros boubous dans leurs mosquées.

    • Désolé MLD Sonko ne peut déclencher aucun mortal kombat.Nous tous connaissons les textes de droit du Sénégal. Sonko s’est assez déterminé et depuis 2021 il est dans le Mortal kombat.Et personne ne l’entendre appeler officiellement les sénégalais à l’insurrection. Ce serait faire le délit vers lequel le système politico-judiciaire cherche à le pousser.Sonko joue son rôle, ses messages doivent être décrypter par le peuple. Il ne faudrait pas qu’il soit un général sans troupe.La situation est déjà bien révolutionnaire, mais la connexion subversive des énergies populaires à besoin d’un élément déclencheur pour entamer l’œuvre de destruction du système et des seides.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

DEPECHES

DANS LA MEME CATEGORIE
EXCLUSIVITE

Concours d’agrégation : L’Ucad enregistre un taux de réussite global de 95,9% au Cames

XALIMANEWS: C’est une nouvelle prouesse pour l’Université Cheikh Anta...

Perturbations massives : Une panne informatique mondiale de Microsoft paralyse les secteurs aérien, financier et médical

XALIMANEWS-Une panne informatique d'envergure a affecté vendredi de nombreuses...

Marché financier de l’Uemoa : 1 865 milliards F CFA levés par Dakar en 28 ans

XALIMANEWS-Mamadou Ndiaye, conseiller technique au ministère sénégalais des Finances...

Recettes recouvrées au 1er trimestre 2024 : L’Etat du Sénégal engrange un bon de plus de 13 milliards comparé à 2023

XALIMANEWS- Les services de l’administration fiscale ont été plus...