son père avait financé le Pds, le fils de Gaïndé Fatma tire sur le président de la République: « Wade a trahi notre famille et le peuple qui l’a élu »

Date:

– Son père est présenté comme celui qui avait financé le premier congrès du Parti démocratique sénégalais (Pds) tenu à Kaolack en 1974. Lui, c’est Moustapha Mbacké, fils de Serigne Cheikh Mbacké Gaïndé Fatma, qui a décidé de porter sur les fonts baptismaux un parti politique dénommé Nouvelle alternative pour la solidarité, le rassemblement et l’unité (Nasru). Et ne demandez surtout à cet architecte de soutenir Wade. Il vous répondra sans hésiter : « Wade a trahi notre famille. »

Architecte de formation, Moustapha Mbacké a vécu pendant 20 ans aux Etats-Unis d’Amérique. Rentré au pays, il décide de lancer son parti politique, « Nouvelle alternative pour la solidarité, le rassemblement et l’unité » (Nasru). Cette nouvelle formation politique a été présentée au public ce week-end, au cours d’une conférence de presse tenue à Touba par son leader.

Son récépissé en poche depuis des semaines maintenant, Moustapha Mbacké se montre ambitieux. Puisqu’il ne souhaite ni plus ni moins qu’être élu quatrième président de la République du Sénégal. Aussi ambitionne-t-il d’aller seul aux prochaines élections. « Que nul ne pense que je vais m’aligner derrière Wade ou l’opposition dite significative », a tenu à faire savoir le leader de Nasru. Et les raisons ne lui manquent pas. Puisque ce fils de Gaïndé Fatma rappelle : « Nous avons financé Wade en 1974 à hauteur de 30 millions de francs Cfa, nous l’avons promu et nous l’avons élu en 2010. Aujourd’hui, il a trahi la famille et le peuple qui était l’incarnation de mon père qui se souciait toujours de leurs difficultés jusqu’à sa disparition. »

Et à ceux qui pourraient lui reprocher d’essayer de tirer profit de l’aura qu’a toujours incarné son défunt père, Moustapha Mbacké répond : « Je suis avant tout un citoyen comme tout le monde. » D’ailleurs, il ne souhaite même pas qu’on lui colle le titre de « Serigne ». Mieux, il fustige l’attitude des marabouts qui, selon lui, vendent leur dignité et leur honneur. Et de s’engager à mettre fin aux lobbies qui tournent autour de Touba. « Rien que pour des causes politiques », a-t-il dénoncé.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

DEPECHES

DANS LA MEME CATEGORIE
EXCLUSIVITE

Automobile : le Sénégal à l’ère des véhicules 100% électriques

XALIMANEWS-Loxea, filiale de CFAO Mobility spécialisée dans les solutions...

Audit au Port autonome de Dakar : Waly Diouf Bodian rassure les syndicats et les travailleurs

XALIMANEWS-Le directeur général du Port autonome de Dakar, Waly...

Maître Augustin Senghor restez zen et poursuivez la mission ! (Par Mbaye Jacques Diop)

Ces derniers temps le président de la fédération sénégalaise de football, Maître...