Sortie politique d’Ousmane Sonko: L’opposition se déchaîne, la Société Civile rappelle au PM ses prérogatives

Date:

XALIMANEWS: Le Premier ministre Ousmane Sonko à raté sa sortie selon plusieurs observateurs. Des personnalités politiques et acteurs de la Société Civile ont réagi au show du leader de Pastef qu’ils ont considéré comme des menaces pour l’opinion.

La sortie de l’ancien maire de Ziguinchor a réveillé l’opposition qui avait gelé ses activités depuis la dernière présidentielle

Xalima vous partage la réaction de quelques uns

Birahim Seck du Forum Civil rappelle au Premier ministre Ousmane Sonko ses prérogatives

« M. le PM Ousmane Sonko, votre rôle est d’apporter des solutions durables pour fortifier la presse et la consolider. Elle ne doit pas être, ni se sentir menacée », rappelle M. Seck au PM. Avant d’ajouter : « Vous n’êtes plus dans l’opposition, mais dans la position d´apporter des réponses rassurantes et démocratiques ».

Pour Thermo Bocoum Ousmane Sonko est en retard de plusieurs mois mais trouve le temps de faire de la politique politicienne

« Il est en retard de plusieurs mois mais trouve le temps de faire de la politique politicienne en mettant en exergue une compétence qui a déjà montré ses limites.

Comment peut-on traiter certains magistrats de corrompus quand on décide de s’immiscer dans l’enclenchement de l’autosaisine du procureur à travers son ministre de la justice ?

Pourquoi ne pas demander au procureur de faire son travail sur son propre dossier pendant devant la justice ?

Encadrer la justice et la presse selon ses propres orientations est la pire des dérives d’un apprenti dictateur.

S’attaquer à une opposition qui a décidé de laisser le temps de l’observation est une belle preuve d’incapacité face aux nouvelles charges étatiques.

L’ingénieuse prouesse a été de trouver le temps de faire de la politique politicienne après avoir demandé du temps pour faire des résultats.

« M. le PM Ousmane Sonko, votre rôle est d’apporter des solutions durables pour fortifier la presse et la consolider. Elle ne doit pas être, ni se sentir menacée », rappelle M. Seck au PM. Avant d’ajouter : « Vous n’êtes plus dans l’opposition, mais dans la position d´apporter des réponses rassurantes et démocratiques (….)».

Anta Babacar sermonne Ousmane Sonko « L’heure n’est pas à la politique, encore moins à cette politique politicienne… »

.« J’ai suivi avec une grande attention la conférence politique de M. Ousmane SONKO, président du PASTEF. Quelle désillusion !
Si l’opposition et la majorité des Sénégalais sont restées aussi discrètes depuis votre élection, c’est qu’elles vous observent, mais surtout qu’elles vous accordent le temps nécessaire pour mettre le pays au travail. L’heure n’est pas à la politique, encore moins à cette politique politicienne qui privilégie les discours et les promesses plutôt que les actes concrets.
Vous serez jugés sur vos résultats, et non sur une propagande populiste ou des invectives. Vous êtes désormais Premier ministre. Vous avez remporté l’élection présidentielle. Que vous le croyiez ou non, vous êtes maintenant au pouvoir ! Mettez donc le Sénégal au travail et faites moins de POLITIQUE, au risque de remettre notre pays entre les mains de politiciens qui nous ont pris en otage ces dernières années.
Actions speak lourder than words!! Le temps des discours est révolu ! Mettez-vous au travail ! »

Selon Bougane Gueye Dany, les priorités ne sont pas au Grand Théâtre.

« Ousmane Sonko doit comprendre que la communication de conquête repose sur des promesses, mais l’exercice du pouvoir exige des actes rapides et concrets.

Les Sénégalais attendent encore la baisse des prix des denrées, l’emploi des jeunes et la relance de notre économie. Les » Gorgolous » restent préoccupés par la vie chère et la quête du mouton par ces temps durs.
Quant à tes menaces envers les journalistes, c’est pitoyable.

Cette presse t’a tiré des griffes de Macky Sall en Mars 2021. Aujourd’hui, tu veux la liquider ? C’est peine perdue.
Les VAR continueront de te rappeler tes promesses et tes prises de positions oubliées au lendemain de ta victoire…

Sawaay, les priorités ne sont pas au Grand Théâtre.
Reewmi dafa Diomaye me dit-on, moytoul mou faye ci Say loxo » .

3 Commentaires

  1. Thierno Bocoum ou Bougane Gueye Dany ou je ne sais qui d’autres qu’est ce qu’ils représentent ces minables dans ce pays ? A part écumer les plateaux d’une certaine presse pour ouvrir leurs grandes gueules

  2. Ousmane SONKO, un véritable clairvoyant – un “mujaddid politique” – une aubaine pour le Sénégal !!! Par Docteur Mouhamadou Bamba NDIAYE (le Rétro confirmateur du Mahdi)
    Oui, en déclarant solennellement que le Prophète Mouhammad (PSL) est son modèle politique et le grand maître es-politique du monde, Ousmane SONKO a véritablement franchi le rubicon – un tournant décisif vers la dé-laïcisation de notre République – un préalable incontournable pour le parachèvement de notre démocratie et de notre décolonisation – la voie obligée pour placer notre pays sur la véritable voie de l’émergence ; oui, un véritable “djihad idéologique » pour accéder effectivement et définitivement à notre souveraineté nationale ! Et en vérité, le seul combat qui vaille pour les croyants (toutes obédiences confondues), c’est de conformer notre république à nos convictions religieuses et culturelles ; et c’est donc rompre avec la laïcité qui est directement ou indirectement à l’origine de tous nos maux. En effet, en cautionnant une Constitution qui exclut totalement Dieu dans la gestion de notre pays, nous avons délibérément choisi la voie de la perdition. Oui, dans l’article 1er de notre Constitution, il est mentionné que notre République est laïque – c’est à dire qu’elle respecte toutes les religions – ce qui est une bonne chose -, mais s’interdit de s’en inspirer – quel gâchis ! Pour ces républicains (laïcs), le Coran et les autres Livres Sacrés (Thora et Évangile) n’ont aucune espèce d’importance ; bref, pour eux, Dieu n’a pas sa place dans la République – Une véritable catastrophe !!! Et c’est dire qu’un débat sur la laïcité s’impose – un préalable incontournable pour réorienter notre pays sur la véritable voie de l’émergence ! …
    Et pour en savoir plus (en wolof), suivre ce lien :
    https://www.facebook.com/share/p/mu8nLhCFmaGGAzTk/?mibextid=xfxF2i

    • Dimanche, c’était le prophète, avant c’était Mamadou DIA et Thomas Sankara. Je crois que ton “mujaddid politique” n’a pas encore trouvé son modèle politique. Il se cherche encore à 50 anas.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

DEPECHES

DANS LA MEME CATEGORIE
EXCLUSIVITE