Souleymane Ndene Ndiaye à ses detracteurs « Si je suis démis, j’ai mon métier. Wade m’a nommé pour ma compétence »

Date:

C’est lors d’une cérémonie religieuse à Mbam Ndigane que le Premier ministre a apporté la réplique à ses contempteurs. Le maire de Guinguinéo rétorque à ceux qui parlent de son supposé départ de la Primature qu’il a un métier et qu’il continuera son métier d’avocat, si le Président Wade le démet. Une réponse à Farba Senghor et ses proches qui, depuis un certain temps, ne cessent de spéculer sur un limogeage de Souleymane Ndéné Ndiaye.

Dans la guerre que lui ont déclaré ses détracteurs dirigés par Farba Senghor, le Premier ministre reste imperturbable. Souleymane Ndéné Ndiaye qui était dans sa commune ce week-end, a profité du gamou de Mbam Ndigane pour dire ses quatre vérités. Déclarant que le poste de Premier ministre n’est pas éternel, Souleymane Ndéné Ndiaye précise : « si j’étais démis par le président de la République, je continuerais tranquillement mon métier d’avocat ». Revenant sur les circonstances de sa nomination à la Primature, Souleymane Ndéné Ndiaye a révélé : « c’est bien avant les élections locales, au cours d’une audience, que le chef de l’Etat m’avait annoncé son intention de faire de moi le chef du gouvernement ». Pour toute réponse, le maire de Guinguinéo avait rétorqué : « si l’information était connue de certains, cela risquerait de ne pas aboutir ». Ainsi, Wade et lui avaient convenu de garder soigneusement le secret, jusqu’au jour où il devrait être nommé à la tête du gouvernement. Même si le maire de Guinguinéo n’a pas nommément cité le nom de Farba Senghor, il n’en demeure pas moins qu’il a fait allusion à lui : « moi, le président de la République m’a nommé pour mes compétences ».

Feu également sur la ministre d’Etat Ndèye Khady Diop

Souleymane Ndéné Ndiaye n’est pas le seul responsable politique de la région de Kaolack à subir les assauts de ses « frères » de parti. La ministre de la Femme n’est pas en reste. Ndèye Khady Diop est en effet l’objet d’attaques de certaines de ses sœurs libérales. C’est le cas de Ndiougue Mbaye, Aminata Diawara et Adja Gass Diagne. Dans une sortie au vitriol, samedi dernier, elles ont accusé la ministre d’Etat Ndèye Khady Diop d’utiliser les moyens de l’Etat pour combattre des femmes.

Papa Samba SENE

lasquotidien.info

2 Commentaires

  1. slt je sui un abitan de guiguineo je vue que le pm doit faire son travail san ecouter ses gent moi jamai je leserer jamai farba dirige geo non jai vue que y a des oposan qui ecri sur les mur par tout mai ca ce nai pas normarl je sui pas un politic mai js un abitan rien q un abitan qui aime geo aller le pm nous vous emons

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

DEPECHES

DANS LA MEME CATEGORIE
EXCLUSIVITE

BFEM : 11.366 candidats attendus dans 111 centres d’examen de l’académie de Ziguinchor

XALIMANEWS: Onze mille trois cent soixante-six candidats inscrits dans...

La Une des quotidiens du lundi 22 juillet 2024

La Une des quotidiens du lundi 22 juillet 2024

Etats-Unis : Joe Biden se désiste

XALIMANEWS- Coup de tonnerre. L’actuel Président des États Unis...

Politique : Abdou Latif Coulibaly quitte l’APR et se dit prêt à accompagner Amadou Ba dans la création d’un nouveau parti

XALIMANEWS-Abdou Latif Coubaly a décidé de rompre définitivement avec...