TVA sur les services de santé privés : Hausse des coûts d’hospitalisation et désaccord du syndicat des médecins

Date:

XALIMANEWS-Les établissements privés de santé sont désormais tenus de facturer la TVA aux patients pour les services hospitaliers, y compris l’hospitalisation et la location de chambre, suite à la réintroduction de cette mesure par la loi de finances 2023, selon les informations de L’Observateur de ce vendredi. 

Cette décision, suspendue en 2011, entraîne une majoration de 10% sur les frais d’hospitalisation, avec pour seule exemption les soins. 

Interrogé par L’Observateur, le Dr Abdoul Kane, président du syndicat des médecins du privé, exprime son désaccord, soulignant une « incohérence totale ». 

« L’année dernière, il y avait les concertations sur la cherté de la vie, on avait décidé de baisser les loyers, les prix de certains produits et prestations. Parmi ces prestations, on avait inclut les frais de la santé », justifie-t-il. 

Il ajoute : « L’État nous avait conviés à une discussion pour voir comment réduire les coûts de prestations de services pour les populations. Quand on est dans cette dynamique, on ne peut pas comprendre qu’on revienne nous dire qu’il faut rajouter une Tva. « 

Il explique que les patients en chambre individuelle, qui payaient précédemment 50 000 F CFA par jour, devront désormais débourser 5 000 F CFA de plus en raison de cette nouvelle taxation. 

Les tarifs varient entre 40 000 et 60 000 F CFA pour différents niveaux de chambres, et entre 30 000 et 35 000 F CFA pour les chambres à deux.

Le fiscaliste Talla Ndiaye se démarque aussi. « L’État dit tout le temps que tout le monde doit avoir accès aux soins et qu’il milite pour une politique sociale. Mais au Sénégal, on note une absence de politique sociale sérieuse dans le domaine de la Santé. On galère pour se faire soigner correctement même ceux qui ont les moyens », estime-t-il. 

Selon le journal, l’administration fiscale considère « qu’une partie des cliniques offrait des services assez luxueux comme si on était dans un hôtel ». 

« Aujourd’hui, chaque clinique a l’obligation de refaire ses déclarations de Tva à partir du 1er janvier 2023 » pour ne pas « subir un redressement fiscal », prévient Dr Diop.

1 COMMENTAIRE

  1. L’etat doit encadrer la facturation des cliniques prives,beaucoup d’entre eux abusent, les consultations en prive coutent tres souvent plus cher qu’en Europe. Il y a une chose que je ne comprends pas dans cette mesure, les cliniques étaient elles exonérés de TV si oui depuis quand ? Les ssyndicats des medecins doivent etre plus serieux rien ne justifiait qu’ils augmentent leurs prestations, on les a mis dans le lot des exonerations de TVA pour les aider et maintenant qu’on leur parle d’enlever cette exoneration de TVA ils disent qu’ils veulent augmenter les tarifs ce chantage est inacceptable. Je ne suis pas d’accord avec le fiscaliste car ces medecins du prive ne font pas une mission de service public mais se remplissent les poches sans vergogne et d’ailleurs une bonne partie des medecins du prives sont egalement du prive.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

CAN 2023

DEPECHES

DANS LA MEME CATEGORIE
EXCLUSIVITE