Un agent du GIGN tabasse sa femme, sort son arme et menace de la tuer: La confrontation au tribunal

Date:

XALIMANEWS: Un agent du Groupement d’intervention de la gendarmerie nationale (GIGN) est condamné pour avoir tabassé sa femme.

Il s’agit de M. L. Guèye. Ce dernier assure aussi ?a sécurité de de Babacar Diagne, président du Conseil national de régulation de l’audiovisuel (CNRA).

Selon le quotidien Les Échos qui vend la mèche dans sa publication du mercredi, « depuis la célébration de leur mariage en 2019 », est émaillé « de scènes de violences ». N’eut été l’intervention de ses soeurs, le pire aurait pu advenir surtout lors de leur dernière querelle.

Et la même source d’indiquer; la plaignante a confié que le gendarme a brandi son arme à feu et menacé de la tuer. Munie d’un certificat médical, la victime, qui présentait une tuméfaction à la bouche, a saisi la Brigade prévôtale de la gendarmerie d’une plainte. Dans sa déposition, la policière a aussi versé « des audios et captures de messages WhatsApp de son mari et de la fille avec qui (ce dernier) communiquait » ainsi que « des photos montrant ses blessures », ajoutant que son époux avait fini par « abonner le domicile conjugale » pour « louer un appartement ». Interrogé, le mis en cause nie partiellement les faits. Il a admis être porteur de son arme de service mais a nié avoir menacé de mort sa femme. Au contraire, affirme Guèye, « la jalousie maladive de la policière est à l’origine de leur altercation », et que cette dernière « s’est blessée toute seule », lors de leur bagarre. Le gendarme se contredit, toutefois, évoquant les accusations d’infidélité : « Je ne courtise pas de filles. Ces propos ne sont pas fondés. C’est une fois qu’elle a trouvé sur mon téléphone des messages dans lesquelles j’échangeais avec une fille ».

Le juge n’a pas manqué de le sermonner : « Tu représentes l’État. Il y a des comportements que tu ne dois pas avoir. Se battre avec une femme n’est pas digne d’un homme ». Le pendore été finalement condamné à un mois de prison avec sursis et à payer une amende de 100 000 F CFA, après le désistement de son épouse.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

DEPECHES

DANS LA MEME CATEGORIE
EXCLUSIVITE

Tragédie en Éthiopie : Au moins 146 morts dans un glissement de terrain

XALIMANEWS-Au sud de l’Éthiopie, un glissement de terrain survenu...

Baisse du poids du sac de sucre, de riz et d’huile : Les boutiquiers alertent sur une pénurie 

XALIMANEWS-Le nouveau régime s'est immédiatement engagé à réduire le...

Ucad: Des étudiants comptent paralyser les cours

XALIMANEWS: (Sud Quotidien) Le Collectif des Masters a encore...