USA : La Floride prépare l’exécution d’un condamné surnommé le «tueur ninja» après plus de 30 ans de détention 

Date:

XALIMANEWS-Un Américain, surnommé «le tueur ninja», doit être exécuté mercredi soir en Floride plus de trente ans après avoir commis un double meurtre lors d’un cambriolage. La Cour suprême ayant rejeté son ultime recours, Louis Gaskin, 56 ans, est quasi certain de recevoir une injection létale à 18h00 heure locale.

Le 20 décembre 1989, il avait commis des cambriolages sanglants intégralement vêtu de noir – d’où son surnom dans les médias américains – afin de voler des cadeaux de Noël pour sa petite amie. Armé d’un fusil, il s’était d’abord rendu à la résidence d’hiver d’un couple de quinquagénaires originaires du New Jersey.

Troubles schizophréniques

Selon les documents judiciaires, il avait d’abord tiré par la fenêtre, touchant mortellement le mari et blessant son épouse. Il l’avait ensuite pourchassée et abattue. Il avait volé quelques objets, du liquide et des bijoux dans cette maison et s’était rendu à un second domicile, où il avait renouvelé son attaque. Il y avait blessé un homme, qui avait toutefois réussi à s’enfuir en voiture avec sa femme.

Louis Gaskin avait été arrêté une dizaine de jours plus tard grâce à des renseignements livrés par un proche. Il avait confessé les crimes. Lors de son procès, un jury l’avait reconnu coupable d’assassinats. Mais seuls huit des douze jurés avaient voté en faveur de la peine de mort. Aujourd’hui, il faut un jury unanime pour prononcer la peine capitale, mais ce n’était pas le cas à l’époque.

Dans les années suivantes, ses avocats ont introduit de nombreux recours, arguant notamment de nombreux problèmes psychiatriques. En 1991, la Cour d’appel de Floride avait reconnu qu’il souffrait de troubles schizophréniques et d’hallucinations auditives, tout en le jugeant conscient de la gravité de ses actes et donc pénalement responsable. Ses autres recours n’ont pas eu plus de succès et le gouverneur de Floride Ron DeSantis a signé le mois dernier le mandat fixant la date de son exécution.

Depuis le début de l’année, neuf condamnés ont été exécutés aux États-Unis, dans quatre États seulement (cinq au Texas, deux dans le Missouri, un en Floride et un en Oklahoma).

Le Figaro 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

DEPECHES

DANS LA MEME CATEGORIE
EXCLUSIVITE

Afrique-Soudan : les deux belligérants présents à Genève pour des discussions avec l’ONU

XALIMANEWS-Le Soudan, plongé dans une guerre civile depuis plus...

« Le Président Diomaye et son Premier ministre n’ont pas de direction », selon l’APR

XALIMANEWS: (Sud Quotidien) L’Alliance pour la république (APR) a...

Conférence de presse de Diomaye: Ce qu’il faut retenir, des révélations du Président attendues

XALIMANEWS: La conférence de presse du président de la...