Viol collectif sur une déficiente mentale : la victime blanchit les accusés après 3 ans de détention préventive

Date:

XALIMANEWS-Après trois ans de détention préventive, Mamadou Niang, Birane Niang, Ousseynou Gassama, Alioune Wade dit Pape Wade, qui ont comparu pour viol, ont été blanchis par leur accusatrice. Bineta Ndir, déficiente mentale selon ses proches, révèle avoir entretenu des rapports sexuels consentants uniquement avec son petit-ami Mamadou Niang. L’affaire évoquée, vendredi dernier, à la la barre de la Chambre Criminelle du tribunal de Pikine Guediawaye a été renvoyée au 3 mai, dans une confusion totale.

Mamadou Niang, Birane Niang, Ousseynou Gassama, Alioune Wade dit Pape Wade ont été appelés, vendredi 06 avril 2023, à la barre de la Chambre Criminelle du tribunal de grande instance de Pikine/Guediawaye, pour répondre des crimes détournement de mineure et de viol collectif sur une personne vulnérable. Celle-ci âgée aujourd’hui de 18 ans, s’est dirigée au prétoire avec son homonyme qui a initié la plainte contre les quatre accusés. Âgée à l’époque des faits de 15 ans, Bineta Ndir avait fait la connaissance de son petit-ami Mamadou Niang, à Thiaroye sur Mer, quartier où elle réside.

Les tourtereaux, qui se donnaient rendez-vous chez les amis de Mamadou Niang, ont eu à entretenir des rapports sexuels. Au bout de quelques temps, la mineure Bineta Ndir, qui ne jouit pas de toutes ses facultés mentales selon ses proches, a contracté une grossesse. Elle a informé sa tutrice qu’elle ignorait l’identité de l’auteur de sa grossesse. Et, a renseigné par la même occasion que son petit-ami n’était pas son unique partenaire sexuel. A l’en croire, son amoureux la forçait à coucher avec ses amis, en l’occurrence Birane Niang, Ousseynou Gassama, Alioune Wade dit Pape Wade. Bouche-bée suite à cette confession renversante, son homonyme déposa plainte à la gendarmerie, munie d’un certificat médical qui révélait un état de grossesse et une infection.

A l’enquête, les mis en cause reconnurent tous avoir entretenu des relations sexuelles avec Bineta Ndir. Tous déclarèrent qu’elle était consentante. Mais, face aux juges de la Chambre Criminelle, ils ont nié les faits. Des dénégations corroborées par la plaignante Bineta Ndir qui soutient n’avoir eu des rapports sexuels qu’avec son petit-ami Mamadou Niang. Elle soutient qu’elle a été forcée par les enquêteurs à incriminer les autres comparants.

Cette allégation a fait sursauter les conseils de la défense qui ont, par la même occasion, contesté l’état de santé mentale de la fille. 

D’après eux, elle est bien portante. Dans un brouhaha indescriptible, le juge a décidé de renvoyer l’affaire au 3 mai prochain. Avant même de quitter la salle, la partie civile a eu une violente altercation avec un proche d’un des prévenus. La salle a été ainsi évacuée. En attendant la date de la prochaine audience, les accusés ont regagné le box. Ils vont retourner à la prison où ils séjournent, depuis près de 3 ans.

Avec Enquête 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

DEPECHES

DANS LA MEME CATEGORIE
EXCLUSIVITE

Russie : Le parquet demande une peine de 18 ans de prison pour le journaliste américain Gershkovich

XALIMANEWS-Le parquet russe a requis 18 ans de prison contre...

Perturbations massives : une panne informatique mondiale de Microsoft paralyse les secteurs aérien, financier et médical

XALIMANEWS-Une panne informatique d'envergure a affecté vendredi de nombreuses...

Marché financier de l’Uemoa : 1 865 milliards F CFA levés par Dakar en 28 ans

XALIMANEWS-Mamadou Ndiaye, conseiller technique au ministère sénégalais des Finances...

Revue de la presse (Wolof) de RFM du vendredi 19 juillet 2024 avec El Hadj Assane Gueye

Revue de la presse (Wolof) de RFM du vendredi...