Violences faites aux femmes: des présidents africains se mobilisent

Date:

Six chefs d’Etat africains s’engagent à mettre en œuvre une politique de tolérance zéro à l’égard des violences faites aux femmes. Un engagement pris hier, jeudi 25 novembre, à l’occasion de la Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes.
Ces président (Macky Sall du Sénégal, Paul Kagame du Rwanda, Nana Akufo-Addo du Ghana, Hakainde Hichilema de la Zambie, Faure Gnassingbé du Togo et Denis Sassou Nguesso du Congo) étaient réunis à Kinshasa pour le premier sommet des chefs d’Etats africains sur le sujet. Ce sommet en forme de prélude à deux semaines de mobilisation contre les violences faites aux femmes.

Ces président (Macky Sall du Sénégal, Paul Kagame du Rwanda, Nana Akufo-Addo du Ghana, Hakainde Hichilema de la Zambie, Faure Gnassingbé du Togo et Denis Sassou Nguesso du Congo) étaient réunis à Kinshasa pour le premier sommet des chefs d’Etats africains sur le sujet. Ce sommet en forme de prélude à deux semaines de mobilisation contre les violences faites aux femmes.
Mais pour les victimes de violence et les personnes engagées dans la défense des droits des femmes, promesses et engagements ne suffisent pas, il faut du concret comme le martèle Julienne Lusenge, directrice exécutive du Fonds pour les femmes congolaises et présidente de Solidarité féminine pour la paix et le développement intégral.

Encore faut-il que des budgets soient débloqués pour lutter efficacement contre ces fléaux, soulève Jeanine Mabunda, ancienne présidente de l’Assemblée nationale de la RDC. « La question financière se pose cruellement. Moi, je plaide quand-même pour un incitatif international qui donnerait un peu plus de soutien financier aux pays qui sont sensibles aux questions de violences basées sur le genre ». 
Les participants à ce sommet se sont engagés à évaluer chaque année les avancées dans la lutte contre les violences faites aux femmes.

1 COMMENTAIRE

  1. C’est tres triste voire nauseabonde de voir macky sall se taire royalement sur tout le debat qui se passe chez lui concernant le suppose viol de miss senegal et toutes les revelations faites par d’autres miss de regions sur cet meme organisme de miss senegal, sur le coup de massu porte a la societe senegalaise par amina badiane disant que qui se fait violer c’est parce que ca te plait, alors voir ce meme macky utilise l’avion et l’argent des senegalais pour aller au congo pour soi-disant parler de violences faites au femme cela devient incroyablement dangereux et constitue une reculade extraordinaire des droits et liberte au senegal. Aucun element du gouvernement n’a pris position publiquement cette affaire au relant de proxenetisme deguise et de prostitution de luxe. Ni le minitre du tourisme pour qui amina badiane dit travailler pour la #promotion du tourisme senegalais#, ni le minitre de la culture, ni le mknistere de la jeunesse encore moins toutes ces nombreuses agences bidons creees qui disent promouvoir la culture et le tourisme n’ont pipe mot comme s’ils avaient recu un mot d’ordre de fermrr leurs becs.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

DEPECHES

DANS LA MEME CATEGORIE
EXCLUSIVITE

Rapatrié de la France, Imam Kaba en garde à vue à la Dic

XALIMANEWS-L’étau se resserre autour du prêcheur "radical" Sénégalais, Imam...

Justice : Viviane Chidid condamnée à payer plus de 16 millions F CFA à Nsia Assurance 

XALIMANEWS-La chanteuse Viviane Chidid a perdu un procès contre...

Espagne / Passeports : Un véritable casse-tête pour les Sénégalais d’Espagne (Par Momar Dieng Diop)

Depuis quelques années, les Sénégalais d’Espagne font face à...

Tamba : Deux jeunes meurent à cause des fortes pluies

XALIMANEWS-Le début de la saison hivernale a apporté une...