Wade justifie la retenue de trois jours dans les salaires « Au Sénégal, il est fréquent qu’une famille donne son repas à des visiteurs »

Date:

Alors que certains syndicats ruent dans les brancards et menacent, Wade, lui, a la certitude que sa proposition de ponctionner trois jours de salaires, dans le public et dans le privé, ne posera aucun problème. Selon des sources présentes à Addis, le Président sénégalais a tenu à expliquer à ses pairs que « chez lui », il est fréquent qu’une famille donne son lit ou son repas à un visiteur, et que cette ponction entre toujours dans le cadre de cette solidarité. Me Wade a réussi à faire adopter par ses pairs le « retour » des Haïtiens en Afrique, tout en leur demandant de faire adopter le maximum d’orphelins haïtiens.

Comme l’avait annoncé le ministre des Affaires étrangères, le Sénégal a soumis à l’Union africaine la question haïtienne, lors du Sommet de l’Ua, qui se poursuit à Addis Abéba. Si les dossiers guinéens, soudanais… seront étudiés aujourd’hui, il n’en demeure pas que, malgré le tollé que cela a créé au Sénégal, Me Wade a réussi à imposer à ses pairs l’accueil en Afrique des Haïtiens, qui le désirent. Selon des sources présentes à Addis, non seulement l’Ua a accepté cette proposition, mais aussi elle a décidé, toujours sur proposition du Sénégal, d’ouvrir un compte bancaire à la Banque africaine de développement (Bad) dans lequel chaque Etat participera à l’élan de solidarité pour Haïti. Me Wade, comme pour répondre à ses détracteurs, dira à l’endroit de ses pairs : « Il ne faut pas que vous vous croyiez plus Africains que les Haïtiens », avant de se livrer à un cours d’histoire. Le Président sénégalais a aussi exhorté ses pairs à adopter le maximum d’orphelins haïtiens. Après être revenu sur « tout ce que le Sénégal a fait depuis le séisme », Me Wade a abordé le projet que le gouvernement compte soumettre à l’Assemblée nationale, pour la ponction de trois jours de salaires des travailleurs du public et du privé, pour appuyer Haïti. Ignorant royalement les protestations qui ont fusé dès cette annonce, le Président pense que ce projet ne causera pas de « problème » au Sénégal. Le chef de l’Etat de se justifier, comme le rapportent des sources à Addis : « Au Sénégal, il est fréquent de voir des familles donner leur repas ou leur lit à des visiteurs ». Pour le Président, ces trois jours de salaires ne « sortent » pas du « cadre de solidarité » en vigueur au Sénégal. S’il est vrai que Me Wade a blâmé certains de ses pairs dans la léthargie qui frappe l’exécution du Nepad, il faut aussi retenir, chose rare, que les Présidents sénégalais et libyen, réputés pourtant très proches, se sont opposés. En effet, Khadafi avait proposé la dissolution du Comité des chefs d’Etat chargé de la mise en oeuvre du Nepad et l’intégration de tous ses programmes à l’Ua. Proposition à laquelle se sont opposés le Sénégal, l’Afrique du Sud, le Nigeria et l’Algérie. Il faut dire que Khadafi n’était pas de bonne humeur. Remplacé par le chef de l’Etat du Malawi, Bingu Wa Mutharika à la tête de l’Union, il s’est mis, dans son discours d’adieu, à tirer sur les « longues et fatigantes » réunions de l’instance africaine. Khadafi, qui voulait « rester », a été finalement débarqué sur insistance, entre autres, de l’Afrique du Sud et de l’Ouganda.

Cheikh Mbacké GUISSE

lasquotidien.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

DEPECHES

DANS LA MEME CATEGORIE
EXCLUSIVITE

Rapatrié de la France, Imam Kaba en garde à vue à la Dic

XALIMANEWS-L’étau se resserre autour du prêcheur "radical" Sénégalais, Imam...

Justice : Viviane Chidid condamnée à payer plus de 16 millions F CFA à Nsia Assurance 

XALIMANEWS-La chanteuse Viviane Chidid a perdu un procès contre...

Espagne / Passeports : Un véritable casse-tête pour les Sénégalais d’Espagne (Par Momar Dieng Diop)

Depuis quelques années, les Sénégalais d’Espagne font face à...