… la présidence se refuse à tout commentaire

Date:

Présidentielle ivoirienne: le candidat Ouattara rencontre Wade puis Bédié

ABIDJAN – L’ex-Premier ministre ivoirien Alassane Ouattara, qualifié pour le second tour de la présidentielle face au sortant Laurent Gbagbo, a rencontré jeudi à Dakar le chef de l’Etat sénégalais Abdoulaye Wade, a-t-on appris vendredi auprès de l’entourage du candidat.

M. Ouattara et l’autre leader de l’opposition ivoirienne, l’ancien président Henri Konan Bédié, arrivé troisième au premier tour le 31 octobre, se sont par ailleurs réunis vendredi à Abidjan. Leur coalition n’a pas donné pour l’heure de consigne de vote pour le second tour.

M. Ouattara « a eu une audience jeudi à Dakar avec le président Wade », ont indiqué ses services, sans préciser le contenu de leur entretien.

Sollicitée par l’AFP, la présidence sénégalaise n’a pas souhaité réagir.

M. Wade s’était impliqué dans les efforts de résolution de la crise politico-militaire ivoirienne de 2002, mais ses relations avec le régime Gbagbo ont connu des coups de froid, avant un réchauffement récent.

Le candidat Ouattara était accompagné de Me Jeannot Ahoussou, haut dirigeant du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI, ex-parti unique) dont le champion Henri Konan Bédié a recueilli 25,2% des voix au premier tour, a-t-on appris auprès du PDCI.

Alliés depuis 2005 au sein du Rassemblement des houphouétistes pour la démocratie et la paix (RHDP), MM. Ouattara et Bédié se sont réunis dans l’après-midi au domicile du second en compagnie des deux autres dirigeants du RHDP, Albert Mabri Toikeusse (2,57% au premier tour) et Innocent Anaky (0,23%).

Cette coalition d’opposition prévoit dans ses statuts de soutenir le candidat issu de ses rangs qualifié pour le second tour, prévu en principe fin novembre. Elle n’a pas donné de consigne de vote depuis l’annonce des résultats dans la nuit de mercredi à jeudi.

Le camp Bédié a contesté les résultats et exigé un recomptage des voix.

Une dizaine de jeunes ont continué vendredi, comme ils l’avaient fait jeudi, de bloquer à la circulation avec des barricades une artère longeant le siège du PDCI dans la capitale économique, afin de dénoncer le « braquage électoral » qui a selon eux causé la défaite de leur favori, a-t-on constaté.

Laurent Gbagbo (38,3%) et Alassane Ouattara (32,1%) s’affronteront au second tour de ce scrutin historique censé clore une décennie de crise.

(©AFP /

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

DEPECHES

DANS LA MEME CATEGORIE
EXCLUSIVITE

Justice : le guide religieux Mbacké Rouhou de Saré Ngagne acquitté de viol et pédophilie

XALIMANEWS-La Chambre criminelle du Tribunal de grande instance de...

[Images] Ousmane Sonko également reçu par Serigne Babacar Sy Mansour

XALIMANEWS-Après avoir rencontré le Khalif des Mourides, Serigne Mountakha...

Affaire Amy Ndiaye Gniby contre Massata Samb et Mamadou Niang : le procès en appel renvoyé

XALIMANEWS-Les députés Massata Samb et Mamadou Niang ont comparu...