Wade plaide pour l’intervention étrangère en Afrique

Date:

A Paris où il participe à la conférence internationale sur la Libye, le président de la République, Me Abdoulaye Wade, a déclaré qu’il est pour le droit d’ingérence des pays étrangers en Afrique. Il est convaincu que dans notre continent, il y a des présidents élus démocratiquement, mais qui s’accroche au pouvoir et que rien ne peut enlever si ce n’est des forces étrangères.

 

« Une conférence internationale sur la Libye, organisée par la France et la Grande-Bretagne pour engager la transition démocratique et la reconstruction en Libye, a réuni, hier, à huis clos, à l’Elysée, une cinquantaine de délégations dont le président Abdoulaye Wade autour du président français, du Premier ministre britannique et des deux principaux chefs du Conseil national de transition (Cnt), l’organe politique de la rébellion libyenne. Dans la soirée, le chef de l’Etat a reçu le président du Cnt à la résidence de l’ambassade du Sénégal en France », écrit « Le Soleil ».

« Le Soleil » ajoute que « à Paris, hier, le chef de l’Etat a été fortement ovationné au cours de son intervention. Il a été félicité par Mme Hillary Clinton, la Secrétaire d’Etat américaine. Le chef de l’Etat est revenu sur la proposition qu’il avait défendue au début de la crise libyenne. D’ailleurs, souligne notre source, c’est Me Abdoulaye Wade qui avait lancé l’idée d’une conférence de Paris après son voyage à Benghazi, fief des rebelles. Initiative concrétisée par le chef de l’Etat français qui a reçu, hier, la soixantaine de délégations à l’Elysée. L’idée d’une autre conférence pour la mise en place d’une assemblée constituante a également été retenue pour confirmer la légitimité du Cnt, avec la participation de toutes les forces vives de la Libye. Une nouvelle Constitution sera aussi au menu des discussions futures. Notre capitale pourrait également recevoir très prochainement une conférence sur la reconstitution de la Libye ».

« Walfadjri » note qu’il y a eu des « manifestations contre la candidature du chef de l’Etat » et « 90 mn de « Wade dégage » à Paris ».

« Des opposants sénégalais ont manifesté, hier après midi, devant la résidence de l’ambassadeur du Sénégal à Paris. Ils profitaient de la présence du président Wade à Paris pour dénoncer sa candidature aux élections présidentielles de 2012.Ils ont été dispersés par la police française après une heure trente de protestation », écrit« Walfadjri ».

« Le Populaire » informe qu’il a « 57 délégations à la conférence de soutien à la Libye nouvelle à Paris ». Et c’est pour la « signature de l’acte de mort du régime de Kadhafi ».

Dans « L’Observateur », le président Abdoulaye Wade déclare : « Je suis pour le droit d’ingérence en Afrique ».

extrait revue de presse

1 COMMENTAIRE

  1. Macky Sall is the right man at the right time, ne apres les independances, ingenieur, plus experimente, noble, disposant d’une formation politique qui ne cesse de s’accroitre, consistant depuis son exit du pds, poli et peu bavard alors que Idy, tonneau vide, gueulard, guewel, voleur, ancien prisonnier de Reubeuss, reconnaissant detournements, va-et-vient entre rewmi et pds.
    Comparer les deux c’est ne pas rendre justice a Macky Sall, deja declare 4eme president du Senegal par Jeune Afrique alors que Idy s’auto-declare l’etre.
    Farba

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

DEPECHES

DANS LA MEME CATEGORIE
EXCLUSIVITE

Touba : Cheikh Tidiane Dièye annonce une nouvelle stratégie de lutte contre les inondations dans les grandes villes

XALIMANEWS- Le ministre de l'Assainissement et de l'hydraulique donne...

Mac de Ziguinchor: Des détenus en grève de la faim pour protester contre les longues peines

XALIMANEWS: Des détenus de la Maison d’arrêt de Ziguinchor...

Orages et pluies sur la quasi-totalité du pays, à partir de mardi (Anacim)

XALIMANEWS: Une occurrence ”d’orages et de pluies” est attendue...

Sophie Nzinga, la culture et l’artisanat pour une fois à la UNE (Par Mass Seck)

Tout d'abord je tiens à dire dès mon entame...