Youssou Touré, coordonnateur des enseignants de l’Apr:«Macky Sall n’a pas les mains totalement propres

Date:

Youssou Touré serait-il en mission commandée ? En tout cas, la sortie au vitriol du coordonnateur du Réseau des enseignants de l’Alliance pour la République (Reapr) risque de saper la dynamique unitaire de Benno Siggil Senegaal. Face à la presse, hier au siège de l’Apr, M. Touré a tenu à solder des comptes avec certains leaders de l’opposition.
Par Daouda GBAYA

ImageHier, c’est un pavé dans la mare… de l’opposition que Youssou Touré, coordonnateur du Reapr (mouvement affilié à l’Alliance pour la République), a jeté. En effet, réaffirmant le soutien de ce réseau à la candidature de Macky Sall à l’élection présidentielle de 2012, M. Touré déclare ferme : «Il ne sera jamais question pour nous de porter notre choix sur des candidats ayant montré, dans un passé récent, leurs limites objectives dans la prise en charge des besoins essentiels et vitaux des populations.» Avant de faire dans une allusion : «Ceux qui indexent Macky Sall comme ayant été le bras droit de Wade comptent sur une amnésie globale des populations. Parmi ces leaders qui sont dans l’opposition, il faudrait que les populations comprennent qu’ils ont eu à gérer l’Etat avant 2000. Ils ont été ministres sous Abdou Diouf ; ils ont été ministres sous Abdoulaye Wade avec les résultats que l’on sait.» Se gardant de citer des noms, M. Touré pense qu’«il ne faut pas occulter le passé de tous ces ténors de l’opposition qui, aujourd’hui, par des voies détournées, tirent à boulet rouge sur Macky». Avant de menacer : «Il ne faudrait pas qu’ils puissent croire qu’on peut passer par pertes et profits leur engagement», tant avec Abdou Diouf qu’aux côtés de Wade. «Beaucoup de ténors, dit-il, ont participé au partage post-alternance, à l’Assemblée nationale avec des salaires faramineux, des véhicules qu’ils sont loin de mériter.»
Plus surprenant, le coordonnateur du Reapr reconnaît que «s’il (Macky Sall) n’a pas les mains totalement propres» pour avoir «travaillé» avec Wade, «il n’a pas pour autant les mains salies par des scandales financiers» auxquels «nous a habitués la gouvernance immonde et infeste de l’Alternance». Qui plus est, son leader n’a «jamais signé un protocole de midi, ni minuit».
Le leader de l’Union pour le renouveau(Urd), Djibo Leïty Kâ en a eu pour son grade. Réagissant à la sortie de ce dernier, lors d’un meeting politique à Linguère, au cours duquel Djibo Kâ parlait du «manque d’expérience» du leader de l’Apr, M. Touré, sur un ton caustique, rappelle : «Si l’expérience politique sert à trahir les bonnes causes, cette expérience-là , Macky ne l’a pas. (…) Il y a des gens qui devront plutôt se taire et se terrer par rapport à toutes les contorsions auxquelles ils ont habitué le peuple sénégalais.»
En outre, M. Touré s’est prononcé sur la célébration des 10 ans de l’Alternance. Pour lui, plutôt que de verser dans la réjouissance, cette date devait être un «moment fort de réflexion et de méditation, mais surtout de repentir pour prendre un nouveau départ à même d’éviter au Sénégal le chaos» dans lequel veulent le plonger des «parvenus». Le coordonnateur du Reapr pense aujourd’hui que le président de la République «se trompe de direction». Or, «quand un pilote se trompe de direction et de destination, on devine aisément les dégâts que cela peut causer». Il en veut pour preuve, le rapport de l’Agence de régulation des marchés publics (Armp) qui a «mis à nu les tares d’une République qui est tombée bien bas dans la déchéance morale». Faisant allusion au cas du ministère de la Solidarité nationale, alors dirigée par Awa Ndiaye, il se demande : «Si aujourd’hui, dans notre pays, on se réfère au prix d’une cuillère à 40 000 F Cfa, le Sénégal dépasse de très loin les Etats-Unis en termes d’envol économique.» Puis d’ajouter : «Voilà des pratiques mafieuses auxquelles nous ont habitués ces brigands d’un autre âge.» Youssou Touré se désole des «actes de prévarication, de banditisme commis par la direction de l’Artp avec la complicité de toutes ces structures qui gravitent autour de la lutte contre la corruption et autres prétendues associations de défense des intérêts des consommateurs». Et les auteurs de ces actes, à ses yeux, «doivent être traités comme de vulgaires voleurs».
Voilà autant de facteurs qui poussent les enseignants de l’Apr à se mobiliser pour le «départ de Me Wade et de son équipe d’incompétents»
lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

DEPECHES

DANS LA MEME CATEGORIE
EXCLUSIVITE

Revue de la presse (Wolof) de Rfm du mardi 16 juillet 2024 avec El Hadj Assane Gueye

Revue de la presse (Wolof) de Rfm du mardi...

Revue de la presse (Français) de Zik Fm du mardi 16 juillet 2024 avec Fabrice Nguema 

Revue de la presse (Français) de Zik Fm du...

Résidence du Lac Rose : Des familles envahissent illégalement les logements

XALIMANEWS-Plusieurs familles ont envahi et occupé illégalement la Résidence...

Le degré zéro de l’opposition politique (Par Marvel Ndoye)

Si nous avions imaginé qu’après avoir porté le PASTEF...