10 ans au pouvoir. Le peuple juge Wade

Date:

Une grande manifestation est prévue demain pour fêter les dix ans de gouvernance de Me Abdoulaye Wade. Quel bilan pour la population de cette période et quelles réactions à propos de cette manifestation ?

Interrogé au marché Sadaga, M. Diop tenancier d’une librairie pense que les promesses de Me Wade n’ont pas été tenues à 100%. Il trouve que les choses ont plus changé en mal qu’en bien : « il n’y a plus de clients comme avant. Le Gouvernement doit revoir sa politique ». Ajoute : « Il me semble que Me Wade à déjà commencé les campagnes pour les élections de 2012 alors qu’il reste encore deux ans et puis le président Wade est trop vieux ». Au lieu de dépenser de l’argent pour faire cette fête, estime notre tenancier Me Wade devait l’utiliser pour résoudre les problèmes cruciaux tels que le coût de la vie qui ne cesse de gripper.

Abordant dans le même sens, D. Seck, Matar et I. Diao respectivement vendeurs d’habit, de chaussures et d’objets d’art renchérissent : « il n’y a pas de changement, avant on vendait beaucoup ». Ils trouvent que le marché n’est plus le même de nos jours, des fois on peut passer deux jours sans rien vendre, les clients eux aussi se plaignent. La vie est de plus en plus chère. Diao constate qu’il n’y a même plus assez de touristes qui viennent au Sénégal « certainement à cause de la cherté. » dans ces conditions ajoute-t-il « il est difficile de faire des économies et encore moins de réaliser quelque chose ». Pour finir il déclare : en Côte d’Ivoire et au Mali la vie est moins chère qu’ici. Tous sont unanimes : « la fête est inutile, nous ont travaillera ce jour car elle ne nous concerne pas ».

Même sentiment du côté de l’Université Chekh Anta Diop. Pour Marthe et sa sœur « tout est mauvais sauf les chantiers. Qu’il arrête de gaspiller de l’argent pour pas grand-chose ». Mohamed Barry, étudiant en 1ère année au FASEG trouve quant à lui qu’il y a eu des améliorations dans les infrastructures et dans l’éducation mais n’en estime pas moins ici à l’Université, il reste beaucoup à faire : la plupart des étudiants ne sont pas logé, il y a également le problème de la salubrité, l’eau… alors que l’éducation bénéficie de 40% du budget de l’Etat. Abordant la question de la fête il déclare : « pour eux c’est normal de faire cette fête mais pour nous elle est inutile ».

Merci à Wade

Amadou Sow et Moussa Ndiaye du COUD remercient pour leur part le président Wade car avec son avènement au pouvoir, ils ont vu leur revenu augmenter, « sur ce point là nous sommes satisfaits »déclarent-ils à cela s’ajoute les diverses réalisations telles la construction d’école, les routes…. ils notent qu’il est difficile de satisfaire tout le monde. Mais d’une manière globale il y a quand même quelques ratés. Nous pouvons citer le chômage qui va grandissant, l’insécurité dans la banlieue, le problème énergétique entre autres qui sont des indices qui montrent qu’il reste encore beaucoup à faire. Pour eux la fête n’a pas sa raison d’être : ce n’est pas la peine de dépenser des sommes colossales pour ce genre de manifestation, le 19 mars n’est pas pour fêter mais pour travailler.

africanglobalnews.com

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

CAN 2023

DEPECHES

DANS LA MEME CATEGORIE
EXCLUSIVITE

Rassemblement de FIPPU : Un gros incident est survenu, les FDS tirent des grenades lacrymogènes

XALIMANEWS- Le rassemblement pacifique du front FIPPU s'est terminé...

Répression de manifestants et cas de tortures : Birahim Seck exige une enquête sur les procédures de recrutement des FDS depuis 2020

XALIMANEWS-Le Forum civil, section/ Transparency Sénégal n'est pas favorable...

Rassemblement du Front FIPPU : La coalition Diomaye Président lance le mot d’ordre

XALIMANEWS- C'est d'abord une invite à "se mobiliser massivement"....