Albert Mabri Toikeusse : « Nous demandons à la BCEAO de bloquer les comptes de la Côte d’Ivoire »

Date:

Le gouverneur de la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’ouest (BCEAO) est invité à bloquer tous les comptes de la Côte d’Ivoire inscrits dans les livres de l’institution bancaire régionale, a indiqué, vendredi à Dakar, le ministre du Plan et du Développement du gouvernement d’Alassane Ouattara, Dr Albert Mabri Toikeusse.

‘’Nous lui (le gouverneur, l’Ivoirien Philippe-Henri Dacoury-Tabley) avons demandé le blocage de tous les comptes de la Côte d’Ivoire dans les livres de la BCEAO et de prendre toutes les mesures pour qu’il n’y ait pas de décaissement’’, a déclaré M. Toikeusse, lors d’une conférence de presse.

Il séjourne à Dakar pour échanger avec les autorités sénégalaises sur la situation politique en Côte d’Ivoire où deux gouvernements coexistent depuis l’élection contestée du 28 novembre 2010.

Dr Toikeusse, ancien candidat à la présidentielle de 2010, a été nommé, le 7 décembre dernier, ministre dans le gouvernement dirigé par Guillaume Soro, sous l’autorité du président élu de Côte d’Ivoire, Alassane Dramane Ouattara.

‘’Nous avons également demandé au gouverneur de la BCEAO de nous faire le point sur les décaissements opérés depuis le 28 novembre et de prendre des mesures vis-à-vis de ses collaborateurs qui ne se plieraient pas à ces recommandations’’, a-t-il révélé.

Seulement, s’est-il désolé, il a été constaté que les comptes de l’Etat ivoirien à l’Agence principale de BCEAO en Côte d’Ivoire continuent d’être alimentés.

‘’C’est pourquoi, pour faire face à tout cela, j’ai été dépêché au Sénégal pour m’entretenir avec le gouverneur de la BCEAO en prévision de la réunion des chefs d’Etat de l’UEMOA (Union économique et monétaire ouest africain) qui doit se tenir la semaine prochaine à Bamako’’, a expliqué le ministre ivoirien.

Toutefois, Albert Mabri Toikeusse a indiqué que le camp d’Alassane Dramane Ouattara a la certitude que la sortie d’argent au niveau de l’Agence principale de la BCEAO en Côte d’Ivoire se fait sous la menace de plus de 50 hommes armés favorables à Laurent Gbagbo.

S’agissant des recettes provenant des taxes du secteur café-cacao en Côte d’Ivoire, il a souligné qu’elles doivent être versées à la BCEAO, mais que le système est contourné et l’argent est encaissé selon des normes qui ne sont pas reconnues par les institutions bancaires.

‘’Même les taxes douanières, les impôts et les recettes du pétrole doivent faire l’objet de versement a la BCEAO pour que soit appliqué le système de compensation, mais le secteur des affaires est tellement menacé par le camp Gbagbo que rien de cela n’est appliqué’’, a-t-il affirmé.

Dr Albert Mabri Toikeusse est président de l’Union pour la démocratie et la paix en Côte d’Ivoire (UDPCI), parti créé en 2001 par le général Robert Gueï, ex-chef de la junte tué le 19 septembre 2002.

Aps

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

CAN 2023

DEPECHES

DANS LA MEME CATEGORIE
EXCLUSIVITE

Urgent : L’ Iran vient d’attaquer Israël avec des drones

XALIMANEWS- L'Iran annonce avoir attaqué Israël, ce samedi soir....

Océanie-Australie : au moins 6 morts dans une attaque au couteau dans un centre commercial de Sydney

XALIMANEWS-Six personnes ont été tuées dans une attaque au...

Afrique-Mali : le dialogue inter-Maliens s’ouvre dans la contestation

XALIMANEWS-Le dialogue inter-Maliens voulu par les autorités de transition...