Amadou Tidiane Bâ menace de fermeture l’Ecole polytechnique de Thiès

Date:

(APS) – Le ministre de l’Enseignement supérieur, des Universités, des Centres universitaires régionaux et de la Recherche scientifique a soutenu jeudi qu’il ‘’n’est pas exclu de fermer’’ l’Ecole supérieure polytechnique de Thiès (EPT) si une solution n’est pas trouvée à la grève des pensionnaires de l’établissement.

Les étudiants de l’EPT, établissement public, sont en grève depuis plusieurs semaines pour réclamer ‘’l’arrêt des cours du jour pour toutes les formations payantes’’.

‘’L’école sera fermée au besoin, si une solution n’est pas trouvée. Le gouvernement a fait des concessions, les étudiants également’’, a notamment indiqué, Pr. Amadou Tidiane Bâ, au cours d’une conférence de presse.

La rencontre avec les journalistes portait essentiellement sur les perturbations à l’EPT consécutivement au ‘’recrutement, cette année, d’une nouvelle promotion en formation payante alors que la direction de l’école avait sorti une note qui suspendait ce recrutement’’.

‘’Au plan des effectifs, a noté le ministre, le nombre d’étudiants en formation payante (342) est devenu nettement supérieur à celui des élèves polytechniciens (244) pour qui l’école a été créée’’.

Avec une telle structure, a-t-il estimé, ‘’l’école est plus une école privée qu’une école publique’’.

‘’L’école sera fermée au besoin, mais le gouvernement ne se pliera pas aux conditions des enseignants’’ qui campent sur leur position d’administrer les cours de la formation payante ‘’à 8 heures’’ au lieu de l’après-midi (à partir de 13h) comme le suggèrent les étudiants du public et le gouvernement.

Sur les raisons qui ont poussé ces enseignants à camper sur leur position, le ministre a indiqué : ‘’Au fond, derrière cette affaire, il y a beaucoup de non-dits, mais, je sais qu’il y a une question d’argent’’.

Le professeur Bâ a relevé qu’à l’EPT, les inscriptions pour la formation privée s’élèvent à 150.000 FCFA par étudiant et la mensualité est elle de 80 à 90.000 francs. Avec près de 400 étudiants, ça fait une somme d’argent importante’’.

A l’EPT, révèle un document remis aux journalistes, ‘’25% des sommes importantes engrangées dans la formation payante reviennent à la direction, 25% aux deux départements (génie civil et génie électromécanique, NDLR) et les 50% restant aux prestataires, c’est-à-dire les enseignants’’.

‘’Il apparaît clairement que ce n’est pas l’école qui tire le plus grand bénéfice de cette formation payante’’, indique le texte.

‘’A ceux qui évoquent la justice sociale pour mettre sur un pied d’égalité les élèves (admis par un concours difficile) et les auditeurs libres, il faut peut être rappelé que l’Ecole polytechnique n’est pas un centre de bienfaisance mais plutôt une école d’excellence’’, selon le texte.

SG/SAB

4 Commentaires

  1. c pa normal qune école de ce genre soi fermé a coz de cé charognar qi ne voi qe largent,c minable de prof qui défende une formation ilégale seulema a coz dé million qils en tirent, il fo foutre dehor c prof é sové 7 école

  2. c’est regrettable que les élèves admis par voie de concours soient au meme pieds dégalité que les autres qui parfoir sont des littéraires c’est vraiment écoeurant je ne trouve pas les mots pour qualifier cette situation ces propresseurs , à cause de l’argent vont sacrifier des enfants qui devraient faire parti des grands de demain au sénégal ces enseignants sont des laches, de vrais imbéciles ils ne sont pas des êtres humains

  3. Pour l’amour de dieu, NE FERMEZ PAS CETTE ECOLE D’EXCELLENCE c’est par voie de concours qu’on y entre pourquoi ne pas remplacer ces professeurs ou couper leur salaire pourquoi l’ETAT VEUT REAGIR TRES LACHEMENT en sacrifiant nos enfants c’est inadmissible.ces minables professeur défendent leur intéret ilégale seulm c’est ignoble MAIS DANS QUEL PAYS SOMMES NOUS ? c’est pour cette raison que nos fils prennent la « gaal » pour l’extérieur ces petits SCIENTIFIQUES QUI SONT ENTRES PAR VOI NORMALE NE MERITE PAS CETTE SITUATION
    « je suis un parents d’élève indigné »

  4. Remplacez ces professeurs
    coupez leur salair
    faites ce que vous voulez
    mais ne sacrifiez pas ces enfants admis dans cet établissement d’excellence c’est une perte aujourd’hui mais qui se verra demain
    chers collegues professeurs vous n’etes pas sur la bonne voix en sacrifiant ces enfants, pensez au peuple vous devez être des références l’argent ne devrait pas faire le bonheur dans cette situation mais hélas…. regrettable

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

CAN 2023

DEPECHES

DANS LA MEME CATEGORIE
EXCLUSIVITE

Comores : un tube à succès évoquant l’alcool et débauche, fait polémique

XALIMANEWS-Aux îles Comores, la chanson Hama Tsimegneha fait un tabac. Cependant,...

Décès de la femme de Didier Badji : Les témoignages émouvants de Guy Marius Sagna

XALIMANEWS- Décédée en France ce lundi, l'épouse du gendarme...

Arrêt des activités : Les concessionnaires du nettoiement réclament plus de 14 milliards FCFA à l’Etat

XALIMANEWS- Restés plusieurs mois sans salaire, le collectif des...