Amnistie: Les crimes et leurs auteurs à gommer mordicus (Par Marvel Ndoye)

Date:

Après 3 années d’interdiction de toute forme d’enquête ou de sanction contre les auteurs des crimes barbares perpétrés sur des milliers de citoyens innocents, Macky Sall a décidé d’imposer par la force son projet de loi d’amnistie qui les mettra à l’abri et qui crachera sur les victimes ainsi que leurs familles.
Pour ce faire il a donc fait viser dans son projet de loi les délits et crimes commis entre le 1er février 2021 et le 25 février 2024, se rapportant à des manifestations ou ayant des motivations politiques.

Voici les délits et crimes dont nous avons connaissance, et qui sont liés aux manifestations ou ayant des motivations politiques :

1° Les meurtres atroces et prémédités de 14 jeunes innocents en Mars 2021 (dont 8 par balle)

2° Les meurtres atroces et prémédités de 4 jeunes innocents en Juin 2022 (dont 2 par balles)

3° Les meurtres atroces et prémédités de 2 jeunes innocents en Mars 2023 (1 par balle, 1 écrasé par un pickup rempli de nervis)

4° Les meurtres atroces et prémédités de 3 jeunes innocents en Mai 2023 (par balle)

5° Les meurtres atroces et prémédités de 30 jeunes innocents en Juin 2023 (dont environ 21 par balle)

6° Les meurtres atroces et prémédités de 4 jeunes innocents en Février 2024

7° Le meurtre présumé de Adji Diallo lors des manifestations à Ngor, et de Marie Ngom dont le corps a été jeté d’une fourgonnette après son interpellation à Ngor par la gendarmerie

8° Le meurtre présumé de François Mancabou, de Fulbert Sambou, de Didier Badji toujours disparu.

9° Les coups, blessures par balle, blessures par armes blanches, mutilations, infligés à près de 1500 innocents, dont des femmes, des enfants, des vieillards, des handicapés

10° Les coups et blessures volontaires, les tortures infligées à près de 3000 innocents mis en détention, puis jetés en prison, des tortures allant jusqu’à l’électrocution des testicules

11° Les près de 3000 délits potentiels de diffamation, de faux, d’usages de faux commis par des hommes de tenue et des magistrats aux fins de coller des motifs imaginaires à des innocents jetés en prison pour une durée de 3 à 30 mois sans jugement

12° Des crimes et délits d’associations de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste, association de malfaiteurs en vue d’organiser des bandes (les milices vues à l’APR) en leur fournissant des armes dans le but de s’attaquer à des citoyens. Blanchiment de capitaux dans le cadre d’activités terroristes en bande organisée.

13° Les actes de complots, diffamation, dénonciations calomnieuses, par les administrateurs et promoteurs des comptes ANITA, BATTU DEGG, et similaires

14° Les propos et actes d’incitations à la haine, d’incitation au meurtre : par les députés Cheikh Seck et Demba Diop – par Moustapha Diakhaté – par les journalistes Yerim Seck, Madiambal Diagne, Ben Makhtar – par les membres de l’APR / BBY Ahmed Suzanne Camara, Me El Hadj Diouf, Gaston Mbengue, Talla Sylla 2, Ahmed Khalifa Niasse, Abdoulaye Mamadou Guissé – par les animateurs Khadim Samb, Père Ngol Ngol

15° Les abus de pouvoir et les violations flagrantes de la loi au préjudice de certains médias, de certains opérateurs économiques, des internautes

Il y’a certes eu quelques actes de vandalismes, de destruction, de dégradation de biens d’autrui (privé ou publics), mais ils n’ont causé aucun mort, ni blessé. Les biens vandalisés ont déjà été remplacés ou réparés pour la plupart.

Comme nous le voyons, ce que Macky Sall va effacer, contre l’avis des victimes, ce sont principalement des crimes contre l’humanité qui mettront à l’abri des meurtriers, des psychopathes, des gangsters, les commanditaires, les facilitateurs, les bailleurs, qui n’ont jamais été inquiétés le moins du monde pour les forfaits commis au grand jour. Souvent ils ont même été promus ou décorés après leurs palmarès macabres.

Par Crime contre l’humanité on entend : des infractions spécifiques commises dans le cadre d’une attaque de grande ampleur visant des civils. Ils comprennent :

** Le meurtre. => 85 ont été recensés, parfois filmés en direct
** La torture. => des milliers de cas recensés, et des témoignages insoutenables
** L’esclavage. => Ce qui se passe dans les prisons est pire que l’esclavage (paquetass, diagan, dambolo, tortures, 1 toilette pour 250 détenus, des années à dormir debout collés les uns aux autres)
** La persécution.=> Des jeunes, des pères et mères de famille, des journalistes, des entrepreneurs, sont persécutés, emprisonnés, mis au chomage pour leur sympathie à Ousmane Sonko
** Les disparitions forcées => Didier Badji, Fulbert Sambou

Les crimes contre l’humanité sont souvent perpétrés dans le cadre de politiques d’État, mais ils peuvent aussi être le fait de groupes armés non étatiques.

Si Macky Sall tient à faire passer par la force son amnistie, ce n’est certainement pas par sursaut d’humanité pour les 30 jours qui lui restent au pouvoir, après avoir régné 4350 jours en dictateur sanguinaire, rancunier et revanchard comme nous l’a décrit Moustapha Diakhaté.

Mr Sall, nous voulons voir juger ce policier aperçu dans les vidéos visant tranquillement et atteint à la tête le jeune Cheikh Wade désarmé et revêtu du drapeau national. Il ne mérite ni notre pardon, ni de continuer à porter la tenue pour lui permettre d’abattre d’autres Cheikh Wade.

Mr Sall, nous voulons voir juger ces fils à papa qui allaient recruter des milices et des nervis tels que ce Dof Ndeye.

Mr Sall, nous voulons voir juger ceux qui ont ordonné ou autorisé aux FDS de tirer à balles réelles sur des manifestants désarmés et inoffensifs

Mr Sall, nous voulons voir juger ceux qui ont acheté et fourni des armes de guerre à ces milices tueuses aperçues dans des pick-up devant la permanence de l’APR

Nous savons que les députés larbins de BBY et Wallu voteraient même en faveur d’un génocide si cela pouvait remplir leurs poches. Mais les sénégalais mettront cette amnistie à la poubelle dès votre départ tant attendu. Avec ce projet funeste, la CPI et les juridictions internationales saisies par les familles des victimes auront ainsi la preuve que Macky Sall n’a jamais eu l’intention de procéder à des enquêtes, encore moins à des sanctions contre les auteurs et commanditaires, ce qui accélèrera leur déclaration de compétence.

Ces 4 dernières années, des hommes en tenue et des milices se sont comportés avec d’honnêtes citoyens comme les Hutus se sont comportés avec les Tutsis. Et à ce jour ils sont libres comme l’air, se permettent même de récidiver chaque fois qu’ils veulent parce que quelqu’un qui en a le pouvoir a mis son coude sur les dossiers d’enquêtes. Si aujourd’hui vous imposez par la force une amnistie qui profitera presque exclusivement à ces Hutus sénégalais et à leurs commanditaires, tout le monde a compris pourquoi.

MARVEL NDOYE
E-mail : [email protected]

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

CAN 2023

DEPECHES

DANS LA MEME CATEGORIE
EXCLUSIVITE