Après ses propos contre l’Eglise, le président aurait confié à des proches ne pas se souvenir avoir tenu ses propos

Date:

ASI24 – (Dakar) Suite à ses propos relatifs aux icônes dans les églises, le président de la République aurait confié lors d’une réunion de crise tenue mardi au palais ne pas souvenir de ce qu’il a dit, a rapporté mercredi le quotidien Kotch.

« Je ne me souviens pas avoir dit ça… », barre à sa Une le quotidien, selon lequel le président Wade était mardi en réunion de crise avec des proches dont des catholiques.

« Une peu panique ! Voilà l’ambiance qui régnait hier au palais, après la consternation suscitée hier par les propos du président de la République à l’endroit de la communauté catholique et repris en boucle par tous les médias du pays. Quelques heures après cette énième embardée verbale présidentielle, une réunion de crise s’est tenue au « Château », pour voir comment sauver la mise au chef de l’Etat », écrit le journal.

Citant des sources « conscientes de l’extrême gravité de la situation », Kotch affirme que les proches du président ont pris « leur courage à deux mains pour l’informer de l’émoi qui a saisi la communauté catholique ». Le journal qui indique que le président Wade est « officiellement âgé de 83 ans », relève que le réponse du président à ses proches est « à la fois étonnante et inquiétante ».

Lors d’une conférence des enseignants libéraux lundi au CICES, le président Wade avait soutenu « qu’il se passe des choses pires dans les églises ». Une sortie-réponse à la lettre ouverte du curé de Gorée, l’abbé André Latyr Ndiaye suite à une précédente déclaration du président Wade sur l’ingratitude des chrétiens auxquels il accordait des bienfaits financés par ses propres moyens.

Le Cardinal Théodore Adrien Sarr s’était ému avant que pouvoir et opposition « serinent » les Sénégalais de questions électorales alors que la présidentielle n’était prévue que pour 2012. Selon l’archevêque de Dakar, les questions cruciales accablant les Sénégalais attendent des programmes et réponses adéquates.

Par ailleurs, l’église avait manifesté sa désapprobation concernant l’immense statue de la Renaissance construite sur une Mamelle (Ouakam) est estimée dernièrement à plus de 15 milliards de francs CFA. Des postures qui n’ont pas plu au président de la République.

La première mnifestation du plaisir a eu lieu lors de la pose de la première pierre de la mosquée mouride de Dakar, la deuxième lundi, après pourtant que le ministre de la Communication a pris la défense du président Wade et dit que l’abbé André Latyr Ndiaye avait été « abusé » par l’interprétation et la traduction des propos du chef de l’Etat. Il s’était exprimé en ouolof.

Mardi, des émissaires ont été dépêchés à la résidence du cardinal. Il s’agit notamment de, Aliou Sow, ministre de la Décentralisation et des Collectivités locales, de M. Pierre Goudiaby Atepa, ministre conseiller du président de la République et du chef de protocole du président, M. Bruno Diatta. Rien n’a filtré de cette rencontre.

Le clergé réuni mardi soir en « réunion d’urgence » a indiqué que l’église répondra au président Wade ce mercredi.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

CAN 2023

DEPECHES

DANS LA MEME CATEGORIE
EXCLUSIVITE

Effondrement d’un immeuble à Khar Yalla : Quatre personnes arrêtées pour homicides involontaires

XALIMANEWS-L'enquête en cours, dirigée par le commissaire de Grand-Yoff,...

Effondrement d’un immeuble à Khar Yalla : au moins cinq morts enregistrés 

XALIMANEWS-Un immeuble de trois étages situé dans le quartier...

[Vidéo] Tragédie à Liberté 6 : Un bâtiment de trois étages s’effondre en pleine nuit

XALIMANEWS-Un immeuble de trois étages s'est effondré à Liberté...