Basket-Afrobasket Dames/Yaoundé 2021 : Oumoul Khairy Sarr « Toch » évoque la retraite et sa reconversion

Date:

XAL8MANEWS-L’Afrobasket Yaoundé 2021, risque d’être la dernière compétition internationale de l’aillière des Lionnes, Oumoul Khairy Sarr. Dans un entretien accordé au site FIBA.basketball, la double championne d’Afrique s’est confiée sans détour, évoquant la retraite et ses projets.

Oumoul Khairy Sarr communément appelée Coumba Sarr « Toch » serait peut être entrain de vivre sa dernière campagne avec les Lionnes. Âgée de 37 ans, elle fait figure d’ancienne aux côtés de Mame Marie Sy, Binetou Diemé, Maimouna Diarra, couvant la jeune vague des Lionnes conduite par Yacine Diop et Lena Niang, dans cet Afrobasket 2021. Double championne d’Afrique avec Mame Marie (2009 à Antananarivo et 2015 à Yaoundé), la Médinoise rêve d’aller au bout de la compétition malgré le rajeunissement de l’équipe vice-championne d’Afrique 2019, qui a injecté du sang neuf dans ses 12.

La Lionne est créditée de 12 points et 5 rebonds lors du second match du Sénégal remporté pas assez facilement devant l’Égypte (63-78) , pour un succès qui donne à la Tanière le privilège d’occuper la première place du groupe C et de filer directement en quarts. Dans l’entretien accordé au site de la FIBA, l’ancien pensionnaire du terrain de basket du Lycée Kennedy, dit vouloir « prendre deux ou 3 ans de pause pour profiter de sa famille, sa fidèle alliée ». Dans la foulée, la Sportive d’1m 90, ajoute qu’  »elle souhaiterait après sa carrière, se lancer avec passion dans le développement et ainsi contribuer à sa manière à l’essor du basket tant au niveau du Sénégal que partout ailleurs sur le continent africain. »

« Je suis ravie de m’entretenir avec FIBA.basketball, même si je ne peux cacher ma timidité, car je ne parle pas aussi bien anglais qu’espagnol et français. Oui, je suis en train de songer à prendre ma retraite après presque vingt ans passés sur les terrains. Je suis reconnaissante d’avoir été repérée par les dirigeants de l’équipe nationale et d’avoir eu la chance de représenter mon pays dans cinq éditions du FIBA Women’s AfroBasket. » Admet l’ancienne joueuse de l’ASFO qui a côtoyé durant sa plus tendre enfance d’illustres joueuses, comme Adama et Rama Diakhaté, Khady Diop, Awa Badji, Marthe Ndiaye, ses aînées dans la mythique équipe des Fonctionnaires de Dakar (ASFO) des années 80-90-2000.

Et « Toch » de préciser que que cette édition 2021 pourrait être sa Der, « parce que je pense que ma famille, sur laquelle j’ai toujours pu me reposer, mérite de me voir davantage. Je veux lui offrir mes deux ou trois prochaines années en signe de reconnaissance« . La championne d’Afrique 2015 sur cette même terre des Bamilekés, n’exclut pas aussi de devenir coach, mais avant cela, la numéro 6 des Lionnes « aimerait vraiment se concentrer sur le développement de la jeunesse. ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

CAN 2023

DEPECHES

DANS LA MEME CATEGORIE
EXCLUSIVITE