Bougane Guèye Dany rejette le dialogue !

Date:

XALIMANEWS- Le front contre le dialogue s’élargit de plus en plus. Bougane Guèye Dany, le leader de Gueum sa Bop et, par ailleurs, candidat spolié, rejette le dialogue. Il l’a fait savoir dans une déclaration, ce dimanche 25 février.

« Tristesse et consternation pour la démocratie Sénégalaise. Ce dimanche 25 février devait être la date historique pour en finir avec le régime le plus totalitaire et le pire spoliateur que le Sénégal n’ait jamais connu », regrette, d’emblée, le leader de Gueum Sa Bop.

Le patron de D-médias estime qu’il s’agit, à travers la situation du pays, d’un coup d’épée contre la démocratie qu’il ne peut pas cautionner.

« Après 12 ans à la tête du pays, gouvernant avec une dictature assumée, nous spoliant sans aucune raison nos candidatures en 2019, 2022 et 2024, le putschiste légalitaire du 3 février a drapé le Sénégal du manteau de république bananière Le Sénégal tout comme moi le plus grand spolié de l’histoire politique ne mérite pas ce coup d’épée contre la démocratie… », dénonce t-il, rappelant que « le mouvement Gueum Sa Bopp a toujours milité contre le report de la présidentielle ».

Et de poursuivre : « Avec plus de 40 mille milliards de budget durant un régne qu’il veut éternel, le président pour 33 jours encore aura brillé par sa propension à coffrer ses adversaires politiques sans aucune base juridique convaincante ».

Soulignant, par ailleurs, que « le collectif des spoliés n’a jamais demandé le report des élections à Macky Sall et aussi préciser que les principaux géniteurs et promoteurs du parrainage sont aujourd’hui dans l’opposition pour le même combat ».

Expliquant son refus du dialogue, Bougane Guèye Dany soutient : « Nous demeurons constant : nos arguments et raisons avancés pour justifier notre refus de participer à la première audience avec Macky restent maintenus ».

A ce stade, il invite le Chef de l’Etat « Pour l’intérêt général et la préservation de la beauté de notre démocratie » à « exécuter les directives du Conseil Constitutionnel même si tout le monde est convaincu maintenant des bourdes et incongruités de cette institution lors des opérations de contrôle des candidatures ».

Et d’ajouter : « Nous resterons accrochés à notre Patrie. Elle mérite mieux que ces fossoyeurs totalitaires de la république. Macky ne dialogue pas. Il cherche une caution. Nous, Gueum Sa Bopp, spoliés en tous genres, refusons d’être les dindons d’une farce qui se joue depuis un bon moment… Des dialogues se font sous le nez des citoyens à l’Assemblée nationale et par le biais d’émissaires. Nous refusons d’en être la caution ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

CAN 2023

DEPECHES

DANS LA MEME CATEGORIE
EXCLUSIVITE

Ministère de la santé : Ibrahima Sy annonce un nouveau modèle de la politique sanitaire

XALIMANEWS-La cérémonie de passation de service avec son prédécesseur,...

Lettre du président de la République : Ousmane Sonko instruit une diffusion auprès de chaque fonctionnaire

XALIMANEWS-La lettre du Président de la République, Bassirou Diomaye...