Célébration du Magal et du Gamou: Thiat se mêle au débat

Date:

XALIMANEWS- Invité de Matin d’Infos de la TFM, le rappeur du groupe Keur gui n’a pas fait dans la langue de bois. Connu pour un franc-parler, Thiat pense, pour la célébration des évènements religieux à venir, «c’est le moment, pour l’Etat, de montrer que c’est lui l’Etat. Il faut tout de suite consulter les religieux de Touba, Tivaouane et les autres, et éviter d’attendre les dernières minutes pour chercher une solution ».
Selon l’activiste-rappeur, « on va vers deux événements phares, à savoir le Magal et le Gamou. Et les gens cherchent à l’ignorer ». Il pense que « l’Etat doit montrer sa fermeté, puisqu’il a interdit les rassemblements. »

3 Commentaires

  1. On doit même pas répondre à ses impertinents …ces gens sans valeur aucune avec leur coeur rempli de haine….Au Sénégal le pire virus auquel on a toujours fait face c’est celui de tendre le micro à des espèces d’une imbécillité de première catégorie qui utilisent la musique pour masquer leur incompétence dans la vie de tous les jours

  2. en tant que fervent talibé d’une confrèrie, Thiat vous avez montré une position de Taaw. Vous avez parfaitement raison et UN GRAND MERCI A VOUS.

  3. Il faut annuler le magal et les gamous de cette année et les remplacer par des cérémonies symboliques. Demander à tous les talibés de les faire chez eux. C’est une décision de bon sens et les khalifes ne peuvent pas être fermés à des décisions salutaires pour les populations. La question n’est pas répressive mais préventive et il faut leur parler dans ce sens.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

CAN 2023

DEPECHES

DANS LA MEME CATEGORIE
EXCLUSIVITE

Coupure d’internet: L’Asutic dénonce le mutisme de la Cedeao

XALIMANEWS- Préoccupée par les coupures incessantes d’internet, l’Association sénégalaise...