Côte d’Ivoire: nouveaux incidents lors de manifestations anti-Gbagbo, le siège du Front populaire ivoirien (FPI) incendié

Date:

ABIDJAN – Des manifestations organisées contre le chef de l’Etat ivoirien Laurent Gbagbo ont été marquées samedi par de nouveaux incidents, avec notamment l’incendie du siège du parti présidentiel à Korhogo (nord), a-t-on appris de sources concordantes.

A Korhogo, située dans le nord contrôlé par l’ex-rébellion des Forces nouvelles (FN) depuis le putsch manqué de 2002, le siège du Front populaire ivoirien (FPI) a été incendié, a déclaré à l’AFP le responsable local du parti, Samuel Silué.

Le bâtiment est « parti en fumée », a rapporté un journaliste local, précisant que l’attaque avait eu lieu après la dispersion de la marche.

A Bouaké (centre), fief des FN, la préfecture a été saccagée et partiellement incendiée, a constaté un correspondant de l’AFP. La mairie a été pillée. Une dizaine de bus ont été endommagés au dépôt de la société de transport public.

Des barricades avaient été installées près du siège de l’ex-rébellion, avant d’être levées, et une voiture garée devant l’entrée incendiée.

Les forces de sécurité se sont déployées aux environs du domicile du leader des FN, le Premier ministre Guillaume Soro, qui était attendu dans la ville cet après-midi, a-t-on constaté.

Environ un millier de manifestants, certains munis de gourdins et de cailloux, avaient lancé dans la matinée une marche aux cris d' »on veut pas Gbagbo ».

Une marche prévue par l’opposition à Issia (centre-ouest) a été dispersée par les forces de l’ordre à l’aide de gaz lacrymogènes, a indiqué à l’AFP le président du conseil général Cyril Gouagnon.

Des « heurts » ont suivi, et sept manifestants ont été interpellés, a-t-il dit. La situation était redevenue calme à la mi-journée, selon des témoins.

A Lakota (sud-ouest), une manifestation également prévue ne s’est pas tenue, à la suite d’un important déploiement des forces de l’ordre, a rapporté un habitant.

Les manifestations lancées cette semaine par l’opposition contre la dissolution du gouvernement et de la commission électorale par M. Gbagbo ont été marquées vendredi par au moins cinq morts à Gagnoa (centre-ouest), où des rassemblements ont été dispersés samedi matin avec des gaz lacrymognènes.

romandie.com/afp

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

CAN 2023

DEPECHES

DANS LA MEME CATEGORIE
EXCLUSIVITE

Le Préfet de Dakar interdit la marche silencieus de ce mardi

XALIMANEWS- Alors que la société civile décide de descendre...

Effondrement d’un immeuble à Khar Yalla : Quatre personnes arrêtées pour homicides involontaires

XALIMANEWS-L'enquête en cours, dirigée par le commissaire de Grand-Yoff,...

Effondrement d’un immeuble à Khar Yalla : au moins cinq morts enregistrés 

XALIMANEWS-Un immeuble de trois étages situé dans le quartier...

[Vidéo] Tragédie à Liberté 6 : Un bâtiment de trois étages s’effondre en pleine nuit

XALIMANEWS-Un immeuble de trois étages s'est effondré à Liberté...