Dakar-Ziguinchor-Dakar / Mountaga Sy : « Ceux qui veulent se rendre à Ziguinchor pour la Korité pourront emprunter le navire Aline Sitoé Diatta »

Date:

XALIMANEWS-La liaison maritime Dakar-Ziguinchor va reprendre avant la fête de la Korité. Les conditions sont désormais réunies pour une reprise du trafic maritime entre Dakar et Ziguinchor, selon les directeurs généraux du Port autonome de Dakar et du Consortium sénégalais d’activité maritime (Cosama).

«Tous ceux qui veulent se rendre à Ziguinchor pour la fête de la Korité pourront emprunter en toute sécurité le navire Aline Sitoé Diatta et toute la flotte disponible», assure Mountaga Sy, le Directeur général du Port autonome de Dakar (Pad) cité par LeQuotidien.

D’après Moun­taga Sy et le Directeur général du Consortium sénégalais d’activité maritime (Cosa­ma), les conditions sont désormais réunies pour une reprise du trafic maritime entre Dakar et Ziguinchor, rapporte LeQuotidien.

Le navire Diambogne qui avait quitté Dakar, samedi, vers 18 heures, pour un voyage test, dans le cadre des préparatifs de la reprise de la liaison maritime, est arrivé dimanche vers 13 heures à Ziguinchor.

Un voyage test bien réussi qu’a salué le Directeur général du Cosama. «Les profondeurs sur le trajet sont effectivement identiques aux profondeurs déclarées par les relevés bâti-métriques. La navigation est assurée en toute sécurité», a dit Makhtar Fall.

«Nous avons créé les conditions d’un voyage test qui représente la robustesse d’un réel voyage. Nous avons un bateau (Diambogne) de même tirant d’eau que Aline Sitoé Diatta», a expliqué Mountaga Sy.

A l’en croire, le navire Diambogne a fait le voyage avec une charge suffisante pour tester le tirant d’eau, mais aussi pour stimuler la présence et le poids des passages à travers une charge.

Il reste à espérer qu’avec la reprise prochaine des liaisons maritimes Dakar-Ziguinchor et vice-versa, l’économie de la région va désormais souffler.

Les navires avaient interrompu leurs rotations, depuis juin 2023, pour des «raisons de sécurité». C’était suite aux troubles meurtriers à Zi­guinchor et dans d’autres villes du pays, consécutifs à une condamnation de l’opposant politique Ousmane Sonko à 2 ans de prison ferme pour corruption de la jeunesse dans l’affaire qui l’opposait à Adji Sarr.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

CAN 2023

DEPECHES

DANS LA MEME CATEGORIE
EXCLUSIVITE