Demba Dia, artiste, leader du Mac : «Le Président m’a roulé dans la farine»

Date:

Le chef de file du Mouvement pour l’action citoyenne (Mac), l’artiste Demba Dia a demandé, hier dans l’enceinte de la mairie de Mbour, au Président Wade d’être sincère et véridique dans ses rapports avec les partis politiques, afin que le dialogue politique qui est en train d’être renoué puisse aboutir à quelque chose de positif.

Par Alioune Badara CISS

Image«Le dialogue politique, c’est important, il faut le faire et, mieux, le Président Wade devait le faire depuis le début.» Ce sont par ces mots que Demba Dia, qui a troqué son manteau d’artiste contre celui de politicien, a demandé, hier, à Mbour, au Président Wade d’être sincère et véridique sur le dialogue politique qui se profile à l’horizon et dont sa formation politique est partie prenante. Toutefois, le chef de file du Mac, très remonté contre le régime libéral et dont il dit travailler pour son déboulonnement en 2012, nourrit une crainte sur les conditions du déroulement de ce dialogue, parce que le Président Wade l’a «roulé dans la farine», lors de sa dernière audience après les élections locales. Selon Demba Dia, le Président Wade lui aurait promis la mairie des Parcelles assainies, mais au finish, il n’a pas tenu parole. «Je n’ai pas abandonné mon projet dêtre maire des Parcelles assainies ; je suis toujours sur le terrain, à l’écoute de ma population et je subviens à leurs besoins. N’est-ce pas le rôle d’un maire ?» Avant d’ajouter que le pouvoir de Dieu est meilleur que le pouvoir de Me Wade. Et qui plus est, il fonde sa crainte sur le fait qu’il a longtemps pratiqué le Président Wade, depuis 1988 durant les années de braise. Il se glorifie même d’avoir été l’artiste de Wade qui a organisé un meeting en 1993 pour le leader de l’opposition d’alors, au stade Demba Diop.
Demba Dia, qui était venu à Mbour pour parrainer la journée de l’association «Réndou Pulaar» a profité également de l’occasion pour «fusiller» l’actuel maire Moussa Sy qui, dit-il, n’a pas de métier et se sert des deniers de l’Etat pour pouvoir faire quelque chose aux Parcelles assainies ; or, lui, a des sociétés à Kédougou et offre de l’emploi aux jeunes. Utilisant une métaphore, il dira de Moussa Sy : «C’est une souris, alors que moi, je suis un lion.»
Demba Dia qui se dit un opposant farouche et allergique au régime de Wade estime que 2012 sera très fort ; d’où l’appel qu’il lance aux opposants de faire quitter Wade le pouvoir : «Nous en avons marre de ce système !» Avant d’annoncer qu’il sera candidat en 2012

Correspondant

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

DEPECHES

DANS LA MEME CATEGORIE
EXCLUSIVITE

Russie : Le parquet demande une peine de 18 ans de prison pour le journaliste américain Gershkovich

XALIMANEWS-Le parquet russe a requis 18 ans de prison contre...

Perturbations massives : une panne informatique mondiale de Microsoft paralyse les secteurs aérien, financier et médical

XALIMANEWS-Une panne informatique d'envergure a affecté vendredi de nombreuses...

Marché financier de l’Uemoa : 1 865 milliards F CFA levés par Dakar en 28 ans

XALIMANEWS-Mamadou Ndiaye, conseiller technique au ministère sénégalais des Finances...

Revue de la presse (Wolof) de RFM du vendredi 19 juillet 2024 avec El Hadj Assane Gueye

Revue de la presse (Wolof) de RFM du vendredi...