Entretien exclusif avec Balla Gaye 2: «Je veux Baboye, et tout de suite»

Date:

Vainqueur de son duel tant attendu par le «Sénégal de la lutte», devant Modou Lô hier à Demba Diop, Balla Gaye 2 s’est présenté sur le plateau de la 2Stv pour revenir sur sa victoire, non sans manquer de défier Balla Bèye 2.

Par Woury DIALLO (avec la 2STv)

ImageQuelles sont vos impressions à l’issue de votre succès sur Modou Lô ?
Je suis très content. Mais tout d’abord, je remercie tous ceux qui m’ont aidé à préparer ce combat. Surtout mes parents. Je ne pourrais jamais remercier ma mère. Mon encadrement, tous mes fans, toute la ville de Guédiawaye, les membres de l’écurie, toute la Casamance… Je savais qu’aujourd’hui, j’allais passer une bonne soirée. Je l’avais senti (rires). Très honnêtement, je n’avais qu’une seule envie, c’était de soulever mon adversaire et le mettre à terre. C’était mon intention lorsque je l’ai saisi. Malheureusement, je n’avais pas une bonne prise pour pouvoir le soulever. Mais bon, je rends grâce à Dieu.
Faites-nous l’analyse du combat ?
En fait, j’ai fait mime de l’envoyer un crochet du gauche, il s’est abaissé. J’ai ensuite enchaîné par un crochet du gauche qui lui est arrivé sur la tempe. Il a riposté par un uppercut qui m’a touché. Ce qui est tout à fait normal. Je savais que pour mettre en place ma stratégie qui était de le saisir, il fallait que je prenne des coups. C’est ce qui s’est passé. Une fois qu’il a mordu à l’hameçon, il fallait enchaîner par de la lutte pure. Je suis né et j’ai grandi avec la lutte. Je ne connais que la lutte. Je peux garder les yeux fermés et combattre. Si je n’ai pas poursuivi mes études, c’est à cause de la lutte. Une fois donc que je l’ai saisi, il fallait donc enchaîner par une prise. Je savais qu’il n’allait pas résister. Je me suis saisi de son bras qu’il avait posé sur le sol pour l’envoyer à terre.
Beaucoup d’amateurs s’attendaient à ce qu’il y ait de la bagarre. Aviez-vous prévu un tel scénario?
Très honnêtement, la lutte pure, c’est la stratégie que j’ai préparée avant de venir. Mon encadrement m’avait demandé de lutter et j’ai respecté les consignes.
Qu’avez-vous à dire sur votre adversaire, Modou Lô ?
C’est un grand champion. On a tous les deux fait du chemin avant d’en arriver là aujourd’hui. Il y a eu beaucoup de commentaires sur cette confrontation. Je regrette tout ce qui s’est passé avant le combat. Tout ce qui a été dit. Il faut tout mettre dans le cadre sportif. C’est cela le sport. Aujourd’hui, je crois que les amateurs de lutte sont contents de voir un si beau spectacle. Mon objectif est de régaler les amateurs. Donc, Modou Lô est un champion. Et je n’ai pas manqué de le lui dire quand je suis venu le soulever pour l’encourager.
Qu’avez-vous ressenti en entrant dans le stade ?
Beaucoup d’émotion. C’était un combat particulier pour moi. Je n’ai jamais connu des moments aussi intenses dans ma vie que lors de ce combat. Lorsque je suis arrive au stade, j’ai croisé un gamin. Il s’est approché et a prié pour moi. C’était trop émouvant au point que j’ai versé quelques larmes.
Comment voyez-vous la suite de votre carrière après ce succès ?
J’attends que les lutteurs se manifestent. Que ceux qui veulent en découdre avec moi, viennent me voir. Je suis prêt à les affronter, tous.
Avez-vous une préférence?
Non, je n’ai pas besoin d’en avoir. Les potentiels candidats sont nombreux.
Balla Bèye 2 par exemple ?
Justement, le concernant je suis prêt à signer aujourd’hui même, si un promoteur me sollicite. Baboye est venu encourager mon adversaire. Il a tout fait pour que je ne sorte pas vainqueur de ce duel. Je suis au courant de tout. Cela ne m’a rien fait. Ce n’était pas mon adversaire. Je me suis surtout préoccupé de mon adversaire. Maintenant, et étant donné qu’il a tout essayé et qu’il n’est pas arrivé à ses fins, il n’a qu’à venir m’affronter. En tout cas je suis prêt à affronter Baboye, et tout de suite.
Et Gris Bordeaux ?
Je suis aussi prêt à l’affronter. Comme je vous l’ai dit, je n’écarte personne !

REPLIQUE : Baboye : «Je suis prêt !»

Balla Bèye 2 n’a pas tardé à répondre à l’invite de Balla Gaye 2 qui l’a défié hier suite à son succès sur Modou Lô. Interpelé par nos confrères de la radio privée Rfm, l’Ouragan de Pikine a apporté aussitôt la réplique à travers une courte phrase : «Je suis prêt, et je l’attends.» Il faut noter que cette invite du fils de Double Less résulte, selon lui, du comportement de Baboye qui s’est publiquement rangé hier à Demba Diop du côté de Modou Lô. Une attitude qui a eu des conséquences avec la voiture de Baboye qui a été endommagée par des inconditionnels de Balla Gaye 2 hier soir dans son domicile sis à Guédiawaye. Du coup, et si cette confrontation venait à être montée, il est sûr qu’on irait vers un autre combat à tension entre, cette fois-ci, Pikine et Guédiawaye.

lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

CAN 2023

DEPECHES

DANS LA MEME CATEGORIE
EXCLUSIVITE